•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux policiers de Winnipeg impliqués dans des fusillades en 2022 blanchis

La photo montre plusieurs véhicules de police dont un camion de la police judiciaire.

Le rapport sur l’incident qui sera publié lorsque les procédures judiciaires contre le suspect seront terminées fournira plus de détails.

Photo : Radio-Canada / Travis Golby

Radio-Canada

Aucune accusation ne sera portée contre deux policiers qui ont ouvert le feu contre deux hommes lors d'incidents distincts survenus à Winnipeg le 28 janvier et le 13 juillet.

Selon un communiqué de l’Unité d’enquête indépendante du Manitoba (UEI), l’incident du mois de janvier s'est déroulé vers 23 h dans le stationnement de Siloam Mission. Les policiers sont intervenus dans une bagarre et ont trouvé un homme qui avait été poignardé et un suspect. Après une interaction, l’un des policiers a tiré sur ce dernier.

La victime, qui a survécu, avait été touchée à la hanche et à la tête.

L’UEI a déterminé que le suspect était armé d’un couteau, qu’il avait été vu en train de poignarder un autre homme et qu’il a refusé d’obéir à des ordres verbaux de lâcher le couteau et a eu une interaction avec un autre policier en balançant le couteau vers lui.

Ayant peur [que le suspect] n'inflige une blessure potentiellement mortelle, le policier visé [par l’enquête] a tiré avec son arme de service, poursuit le communiqué. Par conséquent, il n’y a pas de raison de déposer des accusations contre l’agent, selon l’UEI.

Les enquêteurs ont interrogé les policiers, un pompier et des civils témoins de l’incident. La personne blessée par balle n’avait pas un degré de compétence adéquat pour participer à des entretiens avec les enquêteurs.

Ces derniers n’ont pas parlé au policier qui a ouvert le feu, mais aucun détail n’est fourni sur les motifs concernant son refus d'être interrogé.

Arme à feu contre pistolet électrique

Le 28 juillet, les policiers de Winnipeg ont été appelés à intervenir avenue Gertrude vers 15 h. Devant une résidence, un homme était armé d'une arme à feu. Les policiers ont tenté de négocier pour calmer la situation, fait savoir l'UEI dans un communiqué de presse.

Un Taser a été déployé pour tenter de désarmer l'homme. Il a ensuite pointé son arme à feu vers les policiers et l'un d'entre eux a tiré avec son pistolet de service. Les policiers ont alors pu maîtriser le suspect et lui ont administré les premiers soins, peut-on lire dans le communiqué.

L'enquête est maintenant close, affirme l'UEI.

Plus de détails seront fournis dans les rapports d'’incidents qui seront publiés lorsque les procédures judiciaires contre les suspects seront terminées.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...