•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Suncor conserve le réseau de stations-service Petro-Canada

Cette station-service de Rivière-du-Loup indique que le prix du litre d'essence est de 1,98.4 $ le litre.

L'investisseur activiste Elliott Investment Management avait poussé Suncor à examiner une possible vente du réseau Petro-Canada.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

La compagnie pétrolière canadienne Suncor Énergie a finalement décidé de garder dans son giron les activités de vente au détail de Petro-Canada après avoir examiné la possibilité d’une vente pendant plusieurs mois.

Après un examen attentif, le conseil a conclu que la conservation et l'optimisation des activités des ventes au détail de l'entreprise généreront la valeur la plus élevée à long terme pour les actionnaires, a indiqué le président du conseil d'administration de Suncor Énergie, Mike Wilson, dans un communiqué.

Lors de la journée de présentation aux investisseurs qui s’est tenue mardi à Toronto, le président par intérim de l’entreprise, Kris Smith, a précisé que 17 investisseurs différents avaient été approchés pour tester leur intérêt dans l’acquisition du réseau Petro-Canada.

Les deux tiers ont toutefois décliné et le reste n’était pas prêt à l’achat de l’ensemble du réseau ou à offrir un paiement intégral en argent. Suncor Énergie évaluait la valeur de son réseau de vente à détail entre 3,8 et 5,7 milliards de dollars.

La société prédit également une réduction de 25 % de la demande de carburant d’ici 2035 à cause des ambitions environnementales d’Ottawa et de l’adoption des voitures électriques. Conserver les 1600 stations-service permettra à Suncor de garantir un débouché pour ses raffineries et de maximiser ses marges de profit, a expliqué Kris Smith. 

Optimisation du réseau

Au lieu de vendre son réseau, l’entreprise va investir 100 millions de dollars par an au cours des cinq prochaines années pour l’améliorer. Suncor Énergie veut notamment s’attaquer aux stations-service les moins profitables.

L’entreprise souhaite également étendre ses partenariats pour les activités qui ne sont pas liées à la vente de carburant comme la restauration rapide, les dépanneurs et les recharges électriques.

Suncor pense pouvoir accroître ses profits de 40 % dans le secteur de la vente de détail d’ici 2027.

La société énergétique avait été forcée de mener cet examen stratégique sous la pression de l’investisseur activiste Elliott Investment Management. Cette firme se plaignait d’un déclin de la performance de l’entreprise et exigeait un remaniement.

Fin juillet, Suncor avait conclu un accord avec Elliott Investment Management comprenant une analyse du secteur des ventes au détail de la société.

Priorité à la sécurité

L’entreprise avait été aussi sous le feu des critiques pour son mauvais bilan de sécurité. Un deuxième décès d’un travailleur cette année avait provoqué le départ du président Mark Little.

Son remplaçant par intérim a insisté sur le plan en place pour améliorer la sécurité sur les sites d’exploitation de la pétrolière.

Je suis heureux des progrès, mais vous n’allez pas m’entendre dire : ‘’mission accomplie’’, a affirmé Kris Smith.

L’entreprise a déjà réduit son nombre de sous-traitants de 15 % et prévoit atteindre une réduction totale de 20 % en 2023. Elle installe également des technologies anti-collision sur toutes ses machines.

Suncor a aussi accru la part de la rémunération des dirigeants liée aux performances de sécurité.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...