•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès à l’urgence à Moncton : l’examen des faits risque de ne pas être rendu public

Un véhicule passant devant l'Hôpital de Moncton.

L’état de santé d’un patient au service des urgences de l’Hôpital de Moncton (ci-dessus) s’est rapidement détérioré. Le patient était passé au triage et il attendait d’être évalué par un médecin, selon le chef des services cliniques des urgences du Réseau de santé Horizon (archives).

Photo : Radio-Canada / Guy LeBlanc

Radio-Canada

Le ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, Bruce Fitch, dit comprendre les gens qui ont manifesté devant l’Hôpital de Moncton en fin de semaine après la mort d’un patient qui attendait au service des urgences, mais ni M. Fitch ni le Réseau de santé Horizon ne présentent de précisions sur ce qui s’est passé.

La population ne saura peut-être jamais exactement ce qui est arrivé dans le cas de ce patient, un quinquagénaire marié et père de cinq enfants. Au moment des faits, le service des urgences était dans un état critique de surcapacité , selon l'urgentologue Serge Melanson.

Le Dr Melanson, chef des services cliniques des urgences du Réseau de santé Horizon, a indiqué que le triage avait été effectué de façon appropriée, que le patient avait été surveillé par le personnel et qu'il avait passé des examens préliminaires. Toutefois, l’urgence débordait.

Selon l’Association musulmane de Moncton, le patient aurait dit plusieurs fois au personnel médical qu’il sentait qu’il allait mourir, et c’est ce qui est arrivé au bout d’une attente d’environ six heures pour consulter un médecin ou une infirmière. L'Association soutient que le patient et le personnel médical n’ont pas eu d’interaction significative. Horizon ne fait pas de commentaire à ce sujet.

Horizon respecte le droit du public de manifester pacifiquement et nous reconnaissons les préoccupations exprimées par les personnes qui se sont rassemblées devant l’Hôpital de Moncton en fin de semaine, affirme le Dr Melanson dans une déclaration.

Des gens rassemblés à l'extérieur brandissent des pancartes.

La manifestation du 26 novembre 2022 devant l'Hôpital de Moncton. Les manifestants ont déploré la mort d'un homme dans le service des urgences de cet hôpital, dans la nuit du 22 au 23 novembre.

Photo : Radio-Canada / Pascal Raiche-Nogue

Serge Melanson ajoute que tous les services de santé au Canada connaissent des défis systémiques quant à leur capacité de prodiguer des soins d’urgence en temps opportun.

Nous prenons des mesures chaque jour pour régler les facteurs complexes qui contribuent à ces problèmes. Nous sommes convaincus que ces mesures vont améliorer l’accessibilité, le flux et l'expérience des patients dans nos services d’urgence, souligne le Dr Melanson.

Horizon effectue un examen des faits

Un porte-parole du Réseau de santé Horizon, Kris McDavid, affirme que cette affaire, comme toute situation de cette nature, sera réexaminée.

Les résultats de cet examen et les recommandations qui peuvent en découler ne seront pas nécessairement rendus publics.

Horizon renvoie toute question supplémentaire au ministère de la Santé. Le ministère, pour sa part, renvoie toute question à Horizon en disant que c’est ce dernier qui révise les faits.

Le ministre Fitch n’était pas disponible pour une entrevue lundi, mais il a produit une déclaration dans laquelle il dit être au courant de l’incident et savoir qu’Horizon révise les faits.

Bruce Fitch.

Le ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, Bruce Fitch, offre ses condoléances à la famille et aux amis du patient décédé (archives).

Photo : Radio-Canada / Pat Richard

Bruce Fitch offre ses condoléances à la famille et aux amis du patient décédé. Des membres de l’Association musulmane de Moncton ont identifié cet homme par ses initiales, M. S., pour protéger la vie privée de sa famille. Plusieurs l’ont appelé le Grand Mohammad.

Dans sa déclaration, M. Fitch affirme qu’il partage la volonté des manifestants pour une amélioration de l’accessibilité aux soins de santé. Il rappelle que la pénurie de médecins, d’infirmières et d’autres professionnels de la santé entraîne des défis dans le système de santé de la province, comme c’est le cas partout ailleurs au Canada et dans le monde.

Bruce Fitch dit croire que le plan de santé de son gouvernement est la voie à suivre pour améliorer les services. Nous méritons tous d’avoir accès à des services de santé de qualité et nous travaillons quotidiennement pour améliorer les choses.

Un autre patient est mort l’été dernier dans la salle d’attente du service des urgences de l’hôpital Dr Everett Chalmers à Fredericton. L’examen des faits effectué par Horizon n’a pas encore été rendu public. Ni Horizon ni le ministère de la Santé ne disent si ce sera le cas un jour.

D’après un reportage de Bobbi-Jean MacKinnon, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...