•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un lave-auto abandonné depuis des années démoli dans le centre-ville de Sherbrooke 

Un lave-auto abandonné avec une pelle mécanique.

La propriétaire de l'immeuble voisin demandait une intervention de la Ville depuis plusieurs années.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Plusieurs Sherbrookois ont eu la surprise de découvrir les travaux de démolition d’un lave-auto abandonné depuis des années dans le secteur de la rue Saint-François lundi matin. La propriétaire de l’immeuble voisin, Marie-Ève Sinotte, réclamait depuis six ans une telle intervention.

Elle se réjouit de la disparition de ce bâtiment désuet. Des briques se décrochaient notamment de l’immeuble abandonné et tombaient dans son jardin.

Un ancien lave-auto à côté d'un bâtiment.

Des briques de l'ancien lave-auto tombaient parfois sur le terrain voisin, selon la propriétaire de ce dernier.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Elle se désole toutefois que la Ville n’ait pas été en mesure d’obliger le propriétaire à procéder à des travaux de rénovation ou à la démolition de la structure plus rapidement.

Je ne comprends pas qu’il n’y ait pas de mesures plus strictes qui soient prises face à ces immeubles-là. Moi, qui est propriétaire et bonne payeuse de taxes, si je ne payais pas mes taxes, je perdrais mon immeuble. Là, on n’entretient pas l’immeuble. Ça peut être dangereux pour quiconque va là. Il y aurait pu avoir des blessés dans tout ça, car des itinérants se sont ramassés là, soutient-elle.

« Que des mesures ne soient pas prises face à ce type de chose là qui peut être un danger pour le voisinage… Il faut que des mesures soient prises par rapport à tout ça.  »

— Une citation de  Marie-Ève Sinotte

Radio-Canada n’a pas pu joindre le propriétaire de l'ancien lave-auto.

S’attaquer aux bâtiments abandonnés

Une quarantaine de bâtiments abandonnés sont toujours présents dans le paysage sherbrookois. 

Selon des informations obtenues par Radio-Canada, des fonctionnaires municipaux travaillent présentement sur la réglementation liée à cet enjeu afin de lui donner plus de mordant. Ils évaluent notamment la possibilité de se donner le pouvoir d’effectuer des travaux d’urgence et de facturer les propriétaires.

Quoiqu’il en soit, la démolition de l’ancien lave-auto de la rue Saint-François est vue positivement par la présidente de la Commission d’aménagement du territoire, la conseillère Geneviève La Roche. 

On est très content. Ça nous fera un dossier de moins pour notre prochaine règlementation au niveau de l’inoccupation des bâtiments. C’est un secteur extrêmement stratégique. On ne veut pas laisser ce secteur-là vacant encore des années, soutient-elle.

Une pelle mécanique détruit un garage.

L'ancien lave-auto, laissé à l'abandon depuis des années, a été détruit lundi.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Elle précise toutefois que la construction d’un nouveau bâtiment sur ce terrain comprendra des défis, puisqu’il est situé en zone inondable. 

Le secteur pourrait tout de même vivre une transformation majeure dans un futur pas si lointain. Un projet de construction d’un immeuble à logements de sept étages est en préparation à côté du terrain de l’ancien lave-auto, a appris Radio-Canada. Le nouvel édifice doit comprendre des logements abordables. 

Le promoteur derrière ce projet a toutefois indiqué qu’il serait prématuré d’accorder une entrevue à ce sujet lundi.

Avec les informations de Thomas Deshaies

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...