•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kevin Spacey jouera l’antagoniste dans un thriller britannique

Un homme en tuxedo parle devant un micro sur scène.

Kevin Spacey présente un prix lors du gala des Britannia Awards en octobre 2017, à Beverly Hills, en Californie.

Photo : Getty Images / Frederick M. Brown

Radio-Canada

Tombé en disgrâce à Hollywood en 2017 après avoir été accusé par plusieurs hommes de violences sexuelles, Kevin Spacey n’a pas quitté les projecteurs pour autant. L’acteur doublement oscarisé a décroché quelques rôles dans des productions indépendantes, la plus récente en date étant un film britannique à petit budget intitulé Control.

Ce thriller politique raconte les mésaventures d’une ministre fédérale qui entretient une liaison adultère avec le premier ministre du Royaume-Uni. Un soir, elle s’installe dans son véhicule autonome, dont le système d’aide à la conduite a été piraté par un homme mystérieux (Kevin Spacey) en quête de vengeance.

Comme dans le film de science-fiction Moon (2009), dans lequel il interprétait le compagnon robotique du protagoniste, Kevin Spacey se manifestera dans Control uniquement par l’intermédiaire de sa voix.

L’acteur américain terminera cette semaine son travail pour le film, dont le tournage principal commencera au début de l’année prochaine à Londres.

Le réalisateur de Control, Gene Fallaize, dit avoir écrit le rôle avec Kevin Spacey en tête. Les controverses entourant la vedette déchue, notamment les procès pour agression sexuelle dont il est l’objet, ne le préoccupent pas outre mesure.

Il est l’un des plus grands acteurs de notre génération, a-t-il déclaré lundi en entrevue à Variety.

Sa vie personnelle mise à part – c'est quelque chose que je ne peux pas commenter et dont je n'ai aucune connaissance –, il s’agit d’une occasion de travailler avec l'un des plus grands, a-t-il ajouté.

Depuis qu’il est devenu persona non grata à Hollywood, Kevin Spacey est notamment apparu au grand écran dans le drame italien L'uomo che disegnò Dio, réalisé par l’ancienne vedette des westerns spaghettis Franco Nero, ainsi que dans un film sur le monde de la finance, Billionaire Boys Club, qui a récolté moins de 1000 $ de recettes aux guichets.

Avec les informations de Variety

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...