•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De l’argent du fédéral pour prévenir les inondations à Selkirk, au Manitoba

Des quartiers de Selkirk, au Manitoba, sont inondés le 25 avril 2022.

Des quartiers de Selkirk, au Manitoba, ont été inondés le 25 avril 2022 après des pluies diluviennes.

Photo : Doug et Barb Cieszynski

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral injecte près de 6 millions de dollars pour construire des infrastructures de protection contre les inondations à Selkirk.

L'enveloppe permettra d'aménager un bassin de rétention des eaux pluviales afin de réduire les risques d'inondation de surface, indique le ministère de l'Infrastructure et des Collectivités du Canada, dans un communiqué de presse.

Un sentier de transport actif sera également aménagé autour de ce bassin.

Enfin, le système d'égouts de la ville sera réaménagé pour séparer les égouts pluviaux des égouts d'eaux usées ainsi que réduire les inondations de sous-sols et le refoulement des eaux usées.

Le maire de Selkirk, Larry Johannson, se réjouit de cet investissement, rappelant que les changements climatiques continueront d'avoir des répercussions sur les infrastructures municipales et les résidents.

Les événements sans précédent que nous avons connus dans le secteur de Creekside et dans l'ensemble de Selkirk ce printemps continueront de se produire plus fréquemment et auront un impact supplémentaire sur les maisons et la sécurité des gens. Selkirk, avec ses partenaires, reste déterminée à investir dans l'infrastructure durable nécessaire pour atténuer ces risques, affirme-t-il dans le communiqué de presse.

Au cours de la fin de semaine du 23 et 24 avril 2022, 57 millimètres de pluie étaient alors tombés.

Depuis quelques années déjà, la Ville de Selkirk adapte ses infrastructures et planifie son développement urbain en fonction de modèles climatiques et de modèles de risque de phénomènes météorologiques extrêmes pour les prochaines décennies.

Les décisions de Selkirk s'appuient notamment sur les projections de l’Atlas climatique du Centre climatique des Prairies de l’Université de Winnipeg.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...