•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

22e Guignolée des médias : une demande qui explose, les bénévoles de retour dans la rue

La directrice générale de Moisson Québec, Élaine Côté, en conférence de presse.

Reportage de Camille Carpentier.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

Après deux ans d’absence, les bénévoles de la Guignolée des médias seront de retour dans les rues de Québec pour amasser des dons. Plus de 300 personnes seront déployées sur le réseau routier de Québec et Lévis le 1er décembre pour tenter de nourrir de plus en plus de Québécois, alors que la demande d'aide alimentaire continue d'exploser.

Outre les bénévoles, des membres des médias seront aussi appelés à contribuer à la Guignolée soit dans la rue, soit à travers leur programmation.

On recommence tranquillement. À Québec, il y a beaucoup de réparations [...], chantiers routiers, mais on est confiant que les gens vont être là, croit Élaine Côté, directrice générale de Moisson Québec.

Nouveauté cette année : les automobilistes peuvent faire des dons avec leur carte de crédit.

Souvent, on a moins de monnaie, moins de papier. Il y a [maintenant] les tip-tap. Les gens vont pouvoir taper avec leur carte de crédit. Une ''tap'', c'est 5 $. Deux "tap", c'est 10 $. C'est rapide et c'est sécuritaire. Avec 5 $, on arrive à retourner 20 repas dans les familles. Avec 10 $, c'est un panier de Noël.

La demande explose

Selon l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), un adulte sur quatre vit de l’insécurité alimentaire dans la Capitale-Nationale.

Tous les mois, Moisson Québec reçoit 68 000 demandes d'aide alimentaire. C'est deux fois plus qu'en 2019.

J'appelle nos gouvernements, parce qu'on n'a pas été conçus pour aider autant de monde, martèle Élaine Côté. On a besoin d'argent maintenant pour acheter des denrées. Il faut que l'État s'engage.

Lancement de la 22e Guignolée des médias

Lancement de la 22e Guignolée des médias

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

De son côté, Marie Pier Gravel, directrice adjointe à la Bouchée généreuse, contribue aussi à lutter contre la détresse alimentaire. L'organisme distribue chaque jeudi des paniers réguliers. Elle offre aussi 240 paniers de Noël grâce à Moisson Québec et l'entreprise Tanguay.

C'est 890 paniers qui ont été distribués lors de la dernière cueillette, la semaine dernière. C'est le record de tous les temps. Ça dit qu'il y a un problème dans la Ville de Québec, croit-elle.

« On a pas mal atteint nos limites en tant qu'organismes. En ce moment, à 890 paniers, on ne sait même pas comment on a fait la semaine passée pour être capable. »

— Une citation de  Marie Pier Gravel, directrice adjointe à la Bouchée généreuse

La Bouchée généreuse a d'ailleurs demandé de l'aide pour trouver un nouveau local pour arriver à répondre à la demande.

Des boîtes de carton contenant des fruits, des légumes et des denrées non périssables.

À l'organisme La bouchée généreuse, la demande pour l'aide alimentaire a explosé dans la dernière année.

Photo : Radio-Canada

Panier de Noël

Pour une troisième année consécutive, environ 10 000 paniers de Noël sont préparés au Centre de foire pour les familles à revenu précaire. Des bénévoles et des travailleurs d'entreprises partenaires y travaillent jusqu'au 2 décembre.

Moisson Québec ne croyait pas avoir à le faire pour une troisième année. Nous, en janvier dernier, on se disait bon, la pandémie va être derrière nous, on va voir le nombre de personnes diminuer, mais non. Là, l'inflation arrive et ça a fait vraiment, vraiment mal aux familles qui étaient juste sur le bord de vivre de la pauvreté. Ça les a fait basculer, ajoute Élaine Côté.

Un don historique de sirop d’érable

À la suite d’une récolte record, les Producteurs et productrices acéricoles du Québec (PPAQ) ont offert pour 100 000 $ en sirop d’érable aux Banques alimentaires du Québec, dont 2250 $ proviennent des producteurs acéricoles de la Côte-du-Sud. Au total, 14 000 bouteilles de sirop d’érable ont été distribuées aux 19 Moissons de la province.

C’est un grand bonheur pour les Banques alimentaires du Québec de recevoir cet important don de sirop d’érable. Il va sans dire que nos membres n’ont pas souvent l’occasion d’ajouter ce produit d’exception dans les paniers de Noël destinés aux personnes dans le besoin. Nous sommes heureux de pouvoir l’offrir aux familles québécoises cette année, a souligné Martin Munger, directeur général des Banques alimentaires du Québec, dans un communiqué.

La Guignolé se poursuivra jusqu'au 31 décembre. Elle récolte des dons en argent en ligne ou dans les épiceries participantes, dont Provigo et Métro.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...