•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’avocat de Peter Nygard, Jay Prober, réprimandé et mis à l’amende

Il avait dit dans les médias que les présumées victimes étaient « à la recherche d'argent ».

Jay Prober lors d'une entrevue.

Jay Prober est l'avocat de Peter Nygard.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Société du Barreau du Manitoba réprimande l'avocat de Winnipeg Jay Prober et lui impose une amende de 4000 $ après qu'il a plaidé coupable de faute professionnelle pour des commentaires qu'il a faits dans les médias à propos des femmes qui ont accusé son client Peter Nygard d'agression sexuelle.

M. Prober, âgé de 79 ans, a plaidé coupable à un chef d'accusation de manquement à la courtoisie et à la civilité lors d'interactions professionnelles.

En 2020, il a affirmé à plusieurs reprises dans les médias que les femmes qui accusaient Peter Nygard d'agression sexuelle étaient des menteuses qui recherchaient de l'argent. En octobre de cette année-là, le Barreau du Manitoba avait reçu l'ordre d'enquêter sur ce dossier.

M. Prober a déclaré lors de l'audience virtuelle lundi que ses commentaires ont été faits alors que son client était malmené dans le tribunal de l'opinion publique.

J'ai fait des commentaires durs, des commentaires qui étaient nuisibles et blessants, et je le reconnais. Je regrette sincèrement tout dommage et toute souffrance que mes commentaires ont pu causer à quiconque, a-t-il déclaré.

Au départ, il était aussi accusé d'avoir porté préjudice au tribunal, mais cette accusation a été abandonnée en échange d'une réponse à l'accusation.

Richard Wolson, l'avocat de M. Prober, et Ayli Klein, l'avocate de la Société du Barreau du Manitoba, ont proposé la peine conjointement.

Une réprimande est très grave, a soutenu Me Klein lors de l'audience. Il s'agit d'une sanction formelle et publique et d'une tache permanente sur son dossier, a-t-elle poursuivi.

Richard Wolson mentionne que l'accord de plaidoyer conjoint est juste, équilibré et conforme aux précédents judiciaires.

La proposition conjointe a été acceptée par le comité disciplinaire. Il s'agissait de commentaires très graves et troublants, a rappelé Kathy Bueti, l'une des membres du comité.

Les avocats sont tenus responsables de ce qu'ils disent à l'intérieur et hors de la salle d'audience. Nous reconnaissons que les médias peuvent parfois être impliqués, mais cela ne diminue pas les normes et les attentes.

Katy Bueti a précisé qu'une décision écrite serait rendue publique sur le site web du Barreau dans les 60 à 90 prochains jours.

En attente d'excuses

KC Allan, une ancienne mannequin qui a grandi à Winnipeg et qui vit maintenant aux États-Unis, a déposé une plainte contre Jay Prober en octobre 2020

Elle a accusé Peter Nygard de l'avoir violée dans son entrepôt de Winnipeg lorsqu'elle avait 17 ans, après qu'ils se furent rencontrés dans une boîte de nuit et qu'il lui eut proposé de la ramener chez elle.

KC Allan a déclaré lundi qu'il n'y a eu aucune excuse significative pour le mal qui lui a été fait ainsi qu'aux autres présumées victimes de Peter Nygard.

Avec les informations de Rachel Bergen

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...