•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les familles de la N.-É. paieront moins cher pour la garde de leurs enfants

Des enfants jouent dans une garderie.

D'ici la fin de 2022, environ 1100 nouvelles places en garderie devraient avoir été créées en Nouvelle-Écosse.

Photo : CBC/Paul Borkwood

Radio-Canada

Les familles de la Nouvelle-Écosse paieront bientôt moins cher pour la garde de leurs enfants.

Une contribution de 76 millions $ en vertu de l'Accord entre le Canada et la Nouvelle-Écosse sur l'apprentissage et la garde des jeunes enfants à l'échelle du Canada réduira les frais de garde d'enfants à compter du 31 décembre.

La plupart des familles verront une réduction des frais à payer, laquelle réduction fait suite à celle du printemps dernier. Les frais seront réduits de 50 % en moyenne par rapport à 2019 pour les nourrissons, les tout-petits et les enfants d'âge préscolaire.

Il y a eu une première baisse de 25 % en avril.

Karina Gould, ministre fédérale de la Famille, des Enfants et du Développement social.

Karina Gould, ministre fédérale de la Famille, des Enfants et du Développement social, estime que les parents de la Nouvelle-Écosse économiseront de 6000 $ à 9000 $ par année pour la garde de leurs enfants.

Photo : Radio-Canada

Par exemple, la réduction fera en sorte que les familles qui ont un nourrisson dans un service agréé de garde d'enfant paieront 23 $ de moins par jour, une économie d'environ 500 $ par mois, ou 6000 $ par année.

Environ 3000 familles qui utilisent le programme de subvention des frais de garde d'enfants de la Nouvelle-Écosse verront leurs frais réduits à zéro.

Environ 1100 nouvelles places en garderie d’ici la fin de l’année

Ça veut dire de 6000 $ à 9000 $ de rabais pour des parents chaque année, a indiqué Karina Gould, ministre fédérale de la Famille, des Enfants et du Développement social.

Un enfant dans une garderie.

La plupart des 2600 éducatrices en garderie de la Nouvelle-Écosse verront bientôt leur salaire augmenté par la province.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

L'Accord entre le Canada et la Nouvelle-Écosse sur l'apprentissage et la garde des jeunes enfants à l'échelle du Canada, une entente nationale de 605 millions $, permettra de parvenir à des services de garderie à 10 $ par jour en moyenne d'ici au 31 mars 2026.

En vertu de l'entente, la Nouvelle-Écosse doit obtenir 9500 places en garderie coûtant en moyenne 10 $ par jour d'ici cette date.

Ce financement vient s'ajouter au nouveau régime salarial des éducatrices de la petite enfance annoncé récemment et qui fait augmenter les salaires jusqu'à concurrence de 43 % pour un coût d'environ 100 millions $ par année.

D'ici la fin de l’année, environ 1100 nouvelles places devraient avoir été créées dans les centres agréés de garde d'enfants et les garderies en milieu familial, et dans le Programme de prise en charge avant et après l'école.

La dépense mensuelle la plus importante des familles

Nous savons que pour beaucoup de familles, surtout celles avec plusieurs enfants, la garde des enfants représente leur dépense mensuelle la plus importante. Plus que jamais, les familles ont besoin de services de garde d'enfants qui soient abordables et disponibles au moment et à l'endroit où elles en ont besoin, a souligné Becky Druhan, ministre provinciale de l'Éducation et du Développement de la petite enfance.

Des enfants en train de jouer à la garderie.

Le nouveau régime salarial des éducatrices de la petite enfance annoncé récemment fait augmenter les salaires jusqu'à concurrence de 43 % pour un coût d'environ 100 millions $ par année.

Photo : iStock / Rawpixel

Selon la ministre Karina Gould, cette annonce est une étape essentielle en vue de rendre les services agréés de garde d'enfants plus abordables pour les familles de la Nouvelle-Écosse.

Avec nos partenaires dans les provinces et les territoires, nous allons continuer de travailler en vue d'un meilleur avenir pour les enfants et les familles partout au Canada, a-t-elle mentionné.

Une bonne nouvelle aussi pour les centres de la petite enfance

Pour Margo Thomas, propriétaire du Stepping Stone Preschool and Childcare Centre, c’est une bonne nouvelle pour les familles.

Nous savons que les cinq premières années de la vie d'un enfant représentent la période la plus importante de son développement. Il est magnifique que des familles puissent se payer des services de garde d'enfants. Cela signifie qu'un plus grand nombre d'enfants profiteront de soins et d'une éducation de qualité en bas âge, a-t-elle commenté.

L'accès à des services de garde d'enfants inclusifs, de qualité et abordables en Nouvelle-Écosse crée non seulement l'égalité, mais aussi la justice pour les familles et les collectivités, croient Berin et Julie MacNabb, parents clients de Stepping Stone Preschool and Childcare Centre.

Cette transformation est essentielle à l'économie, à la stabilité de la main-d'œuvre et au développement global positif de nos enfants. Les tarifs réduits ont déjà eu un effet important sur notre capacité à continuer de travailler et de contribuer à la population active à titre de famille dont les deux parents travaillent, ont-ils dit.

Avec des informations de Héloise Rodriguez et de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...