•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les médicaments pour enfants arrivent sur les tablettes des pharmacies de l’Estrie

Gros plan de boîtes de Tylenol pour enfants à saveur de raisin sur la tablette d'une pharmacie.

Les bouteilles provenant des États-Unis distribuées au Québec ne contiennent que des informations en anglais, mais contiennent 160 mg d'acétaminophène par 5 ml de liquide, soit une concentration que les gens connaissent bien.

Photo : The Canadian Press / Adrian Wyld

Radio-Canada

Les médicaments pour enfants commandés des États-Unis pour venir regarnir les tablettes des pharmacies de l'Estrie arrivent au compte-gouttes.

Depuis des mois, les pharmacies peinent à renflouer leur stock d'antidouleurs pour enfants, ou encore de sirop contre la toux. Un approvisionnement est arrivé lundi, mais la pharmacie Familiprix de Sherbrooke, par exemple, n'a reçu qu'une trentaine de bouteilles de Tylenol.

Le pharmacien Marc-Denis Hubert se réjouit toutefois de cette petite avancée. C'est Noël, c'est un beau cadeau! s'exclame-t-il. On n'a pas d'Advil encore sur le marché. On attend encore quelques bouteilles dans les prochains jours.

Les médicaments ne seront toutefois pas placés en vente libre. Les clients devront demander une bouteille au pharmacien qui va s'occuper de gérer les stocks.

« On demande aux patients de voir leur pharmacien, parce qu'on ne veut pas limiter [les achats] mais bien contrôler [les stocks] jusqu'à ce qu'ils soient plus [grands]. On limite les achats à un par usager, et on veut s'assurer que ça répond à un besoin réel, et non pour une réserve. »

— Une citation de  Marc-Denis Hubert, pharmacien

Le pharmacien est d'ailleurs rassurant. Sans connaître les dates précises, il assure qu'il recevra davantage de ce type de médicaments dans les prochains jours, les prochaines semaines.

On va en recevoir autant, sinon plus, affirme-t-il. L'Advil va suivre et aussi les compagnies connexes, les marques maison. Ça reste [cependant] encore imprévisible, mais on attend les stocks. On parle au plus tard dans les deux prochaines semaines.

Avec les informations de Brigitte Marcoux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...