•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surrey : peu de détails financiers dans le 2e rapport d’étape pour le maintien de la GRC

Le logo de la police de Surrey sur l'uniforme d'un de ses membres (octobre 2022).

Le nouveau conseil municipal de Surrey veut abandonner son service de police municipal et revenir à des services fournis par la GRC.

Photo : La Presse canadienne / DARRYL DYCK

L'ordre du jour de la rencontre publique du conseil municipal de Surrey, lundi soir, comprend un vote sur un rapport d'étape d'un plan pour abandonner la transition vers une police municipale et maintenir l'entente de services avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Ce deuxième rapport d'étape (Nouvelle fenêtre) fait état de la marche à suivre pour atteindre l'objectif de la mairesse Brenda Locke et de son équipe pour revenir exclusivement aux services de la GRC sur son territoire.

Pas de détails pour les coûts

Ce deuxième rapport d'étape donne peu d'information quant aux coûts que représente la décision du conseil municipal de maintenir les services de la GRC plutôt que de terminer sa transition vers une police municipale.

Les auteurs y notent qu'il faut attendre l'approbation d'un plan final pour évaluer l'impact du plan pour le budget municipal de 2023-2024.

Toutefois, ils ajoutent qu'il faut prévoir une modification de l'entente financière pluriannuelle avec la GRC ainsi qu'un budget pour les besoins du service de police de Surrey qui comprend le financement nécessaire pour offrir des indemnités de départs aux employés et des pénalités pour rupture de contrat avec les pourvoyeurs de services extérieurs.

Deux consultants

La GRC et la Ville de Surrey se sont entendues sur une équipe pour mener à bien l'élaboration d'un plan final pour assurer le maintien de la GRC comme force de l'ordre pour la municipalité.

Cette équipe est formée de deux consultants : Peter German, un avocat qui a été membre de la GRC pendant 31 ans, et Tonia Enger, une autre retraitée de la GRC possédant 29 ans de service et qui est également une spécialiste des contrats entre la force policière fédérale et les municipalités canadiennes. L'équipe est menée par le commissaire adjoint de la GRC de Surrey, Brian Edwards, et le directeur municipal des services communautaires de Surrey, Terry Waterhouse.

Cette équipe de projet a préparé un cadre de travail qui, une fois qu'il aura été approuvé par le conseil municipal, servira de base à l'élaboration d'un plan final pour le maintien de la GRC à Surrey, qui sera présenté au conseil municipal pour approbation le 12 décembre. S'il est adopté, le plan sera soumis au ministre de la Sécurité publique et procureur général de la Colombie-Britannique, Mike Farnworth.

Le rapport note également que la mise en oeuvre du nouveau plan nécessitera la collaboration de la commission de police de Surrey, qui est indépendante du conseil municipal.

La rencontre publique du conseil municipal de Surrey a lieu lundi, à 19 h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...