•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Disparition d’Eduardo Malpica : reprise des recherches policières au centre-ville

Une affiche avec le visage d'Eduardo Malpica dans le parc Champlain.

De nombreux bénévoles participent aux recherches pour retrouver Pedro Eduardo Malpica Ramos à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Marilyn Marceau

Radio-Canada

Les recherches de la police de Trois-Rivières visant à retrouver Pedro Eduardo Malpica Ramos ont repris sur le terrain lundi après-midi, après avoir été temporairement suspendues lundi avant-midi, dans l'espoir de faire avancer l'enquête.

Les agents vont ratisser les lieux dans un rayon de 300 mètres à partir du bar où l'homme a été vu pour la dernière fois au centre-ville. De plus, le poste de commandement est de retour pour une troisième journée consécutive à la place Pierre-Boucher, où se trouve le monument Le Flambeau.

Pedro Eduardo Malpica Ramos, 44 ans, manque à l'appel depuis samedi. Il aurait été vu pour la dernière fois vers 2 h du matin. Le père d'un garçon de 4 ans enseigne la sociologie au Collège Laflèche et travaille aussi au Comité de solidarité de Trois-Rivières.

La tentative de localisation de son cellulaire ainsi que les appels faits aux hôpitaux n’ont rien donné, a expliqué le sergent de la Direction de la police de Trois-Rivières, Luc Mongrain.

Le visage de l'homme dans la forêt en hiver.

Pedro Eduardo Malpica Ramos mesure 1 m 70 et pèse environ 80 kg. Il a les cheveux mi-longs de couleur noire et les yeux bruns.

Photo : Facebook

Lundi, les enquêteurs ont notamment prévu parler à des témoins ainsi que colliger et valider des informations. Ils devaient aussi visionner à nouveau les caméras de surveillance, selon le porte-parole de la police.

Des employés du Zénob devaient être rencontrés pour tenter d'établir le scénario de consommation de l'individu, a-t-il confirmé. Tout porte à croire que l’homme était intoxiqué en fin de soirée, mais reste à savoir s’il s’est retrouvé dans cet état de façon volontaire ou involontaire.

Des agents ont été déployés durant toute la fin de semaine pour tenter de retrouver le disparu, principalement au centre-ville de Trois-Rivières et sur les berges du fleuve Saint-Laurent et de la rivière Saint-Maurice. Des pompiers ont aussi inspecté les cours d’eau à bord d’une embarcation. Toute cette opération s’est terminée dimanche soir, vers 18 h 30, sans donner de résultats, affirme le sergent Luc Mongrain.

Les plongeurs n’ont pas été appelés en renfort en raison de l’absence de traces dans la neige menant directement aux cours d’eau, précise M. Mongrain. On n’a pas d’élément concluant qui nous porte à croire [à ce point-ci] que monsieur aurait pu tomber à l’eau, mais ce n’est pas exclu [en fonction] de l'information qu’on pourrait obtenir.

Des proches continuent de se mobiliser

Le quartier général improvisé au Comité de solidarité de Trois-Rivières demeure en place. Les bénévoles pourraient élargir leur périmètre d’intervention qui se limitait surtout au centre-ville et ses alentours, affirme un ami et collègue du disparu, Charles Fontaine.

Il estime qu’une centaine de citoyens et proches d’Eduardo Malpica étaient à l'œuvre dimanche pour tenter de le retrouver, ce qui montre l'importance de l'homme dans la communauté.

« Ce n’est vraiment pas dans ses habitudes. Il y a beaucoup de gens qui sont inquiets. »

— Une citation de  Charles Fontaine, ami et collègue d’Eduardo Malpica
Deux personnes apposent une affiche sur un lampadaire.

Des citoyens aident aux recherches et collent des affiches un peu partout au centre-ville de Trois-Rivières (27 novembre 2022).

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

M. Fontaine a vu Eduardo Malpica dans les heures précédant sa disparition. Ils participaient à un gala d'entreprise qui se déroulait au musée POP. Eduardo Malpica faisait partie de l’organisation. J’ai vu Eduardo toute la soirée à s’activer, à s’affairer, raconte-t-il, en précisant que son ami n’aurait pris qu’un verre de vin à la fin de la soirée au musée.

Charles Fontaine affirme que quelques personnes se sont rendues au Zénob après le gala. Il a vu Eduardo Malpica prendre seulement une bière. Charles Fontaine raconte avoir quitté le bar un peu avant minuit. Il est allé voir Eduardo pour le saluer et tout lui semblait normal. On a eu une conversation très rationnelle, se remémore-t-il.

Quand il a appris que son ami aurait été en état d'intoxication avancée en fin de soirée, il était sous le choc. Ça m’apparaît vraiment mystérieux et étrange, explique-t-il. Charles Fontaine affirme que les témoignages recueillis par les proches tendent à démontrer qu'Eduardo Malpica aurait été rationnel jusqu’à près de 1 h 30 du matin.

Une altercation aurait eu lieu à la suite de propos racistes. Cette information n’a pas été corroborée par les policiers.

Le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche, s’est rendu au Comité de solidarité de Trois-Rivières au cours de la fin de semaine pour apporter son soutien aux bénévoles.

Le Zénob collabore

Un des copropriétaires du bar, Steve Hill affirme que c’est la consternation dans son établissement et qu’il collabore entièrement avec les policiers. On a des caméras ici qu’on a remis aux policiers.

Les enquêteurs ont d’ailleurs passé une partie de la journée sur place pour analyser les bandes vidéo et parler avec le personnel. Steve Hill se dit de tout cœur avec la famille, mais ne croit pas d’Eduardo Malpica ait été drogué à son insu dans son établissement.

Il y a un des clients qui a essayé de l’aider à le ramener chez lui. Il aurait ensuite été vu sur la rue des Forges. Donc, on appelle tous les gens, s’ils ont des informations à appeler la police.

Le personnel du Zénob espère de tout coeur que M. Malpica soit retrouvé.

D’après les informations d'Amélie Desmarais et les entrevues réalisées à l’émission Toujours le matin

Disparition d'Eduardo Malpica : son ami témoigne

ÉMISSION ICI PREMIÈRE • Toujours le matin

Toujours le matin, ICI Première

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...