•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

6 médecins, dont une francophone, recrutés pour attirer leurs pairs en N.-É.

La Dre Michelle Dow assise à son bureau.

La Dre Michelle Dow pratique la médecine de famille au centre de santé de Clare et elle est maintenant recruteuse de professionnels de la santé pour Santé Nouvelle-Écosse.

Photo : Gracieuseté : Michelle Dow

Radio-Canada

Six médecins, dont la Dre francophones Michelle Dow, ont été recrutés pour convaincre d’autres médecins à s’installer dans la province.

Un communiqué de presse du ministère de la Santé et du Mieux-être indique que les médecins participent à des visites de sites et des rencontres avec des candidats potentiels pour partager leurs expériences sur ce que c'est que de travailler ici.

C'est surtout des médecins qui recrutent des médecins, admet la Dre Michelle Dow, qui a d'ailleurs trouvé une remplaçante pour son départ à la retraite qui approche.

Mais la province n'a pas eu à convaincre cette médecin de famille de Clare bien longtemps pour l'ajouter à l'équipe de recrutement.

Je suis impliqué dans le recrutement dans ma communauté depuis déjà des années, dit -elle.

C'est quelque chose qui me tient vraiment à cœur parce que moi j'arrive à la fin de ma carrière et j'aimerais de laissé ma communauté avec des médecins de famille.

Comme le recrutement fait partie de ses habitudes et que son expérience communautaire a déjà porté des fruits, elle a décidé de collaborer pour aider à contrer le manque de professionnels de la santé en Nouvelle-Écosse.

Michelle Dow croit qu'il s'agit simplement de trouver les bonnes personnes.

Une personne vêtue d'une combinaison isothermique s'avance dans les eaux froides, sa planche de surf sous le bras.

Les gens bien équipés peuvent faire du surf à l'année sur le long des cotes de la Nouvelle-Écosse.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Ceux qu'on a réussi à recruter, et beaucoup d'entre eux viennent de l'Ontario, ils adorent la mer, ils aiment ça faire du surf, explique-t-elle.

Il y a beaucoup de gens qui aiment la paix et la nature, ajoute celle qui a déjà fait quelques foires à 'emploi, entre autres à Montréal, pour tenter d'attirer des médecins francophones.

La province a embauché cinq autres médecins de famille qui travaillent à temps partiel au recrutement.

J'aime leur dire à quel point c'est formidable de travailler ici, dit la Dr Janneke Gradstein, la recruteuse de la zone sanitaire nord.

Nous sommes près de la nature, mais aussi près des grandes villes. Et j'adore parler de la capacité d'équilibrer votre travail avec de nombreuses activités de plein air, le kayak de mer, la randonnée, toutes ces bonnes choses.

Janneke Gradstein partage aussi aux jeunes diplômés que le travail dans des petites communautés permet souvent d’élargir leur champ de pratique.

Janneke Gradstein dehors.

La Dre Janneke Gradstein est l'une des six médecins de la Nouvelle-Écosse sollicitées pour aider à attirer des médecins dans la province.

Photo : Radio-Canada

Elle raconte que beaucoup de jeunes médecins sacrifient une partie de leur vingtaine parce qu'ils sont passionnés de servir une communauté et une population.

Donc, entendre les gens expliquer à quoi cela ressemble réellement dans chaque endroit particulier et comment vous pourriez tirer profit de ce domaine particulier est ce que les médecins recherchent vraiment, dit-elle.

Elle rapporte que l'un des plus grands défis au recrutement est la crainte qu'il n'y ait pas assez de ressources pour fournir de bons soins.

Mais Janneke Gradstein réitère que l'objectif est de s'assurer que tout le monde dans la province a un médecin de famille.

Le gouvernement dit que cette initiative fait partie de son plan visant à améliorer les soins de santé en Nouvelle-Écosse.

La semaine dernière, il a annoncé un fonds communautaire qui fournira jusqu'à 100 000 $ aux groupes et aux municipalités qui ont besoin d’aide pour réaliser des projets visant à recruter et à retenir des professionnels de la santé.

Avec les informations de Anjuli Patil de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...