•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa annonce une aide de 42,5 M$ pour la Nation crie James Smith

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, visite le cimetière de la Nation crie James Smith, en Saskatchewan, le 28 novembre 2022.

Justin Trudeau s’est recueilli devant chacune des sept tombes, à l’église anglicane Saint-Stephen.

Photo : La Presse canadienne / Heywood Yu

Mercia Mooseely

En visite dans la Nation crie James Smith, en Saskatchewan, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a annoncé une aide de 42,5 millions de dollars étalée sur six ans pour les membres de la Première Nation. Cette communauté ainsi que le village de Weldon avaient été la cible, en septembre, d’une série d'attaques au couteau ayant fait 11 morts et 18 blessés.

Correction : une version précédente de cet article indiquait que l'aide d'Ottawa pour la Nation crie James Smith était de 62,5 millions de dollars.

Ottawa espère ainsi favoriser la guérison, la santé mentale et le bien-être des membres de la communauté [et] soutenir les approches de sécurité communautaire dirigées par les Autochtones, peut-on lire dans un communiqué.

De ce nouveau financement, 42,5 millions de dollars serviront à construire un nouveau centre de bien-être dans la communauté.

Cette somme permettra également de réaménager le pavillon Sakwatamo, qui est un centre de traitement pour les personnes souffrant de dépendance. La Première Nation pourra ainsi mettre sur pied ses propres programmes et faciliter du même coup l'accès des membres aux services de santé mentale, de traumatologie et de toxicomanie.

Par ailleurs, 20 millions de dollars supplémentaires iront à l’initiative fédérale Voies vers des communautés autochtones sûres. Cet argent soutiendra la Nation crie, ainsi que les autres communautés, pour développer et mettre en place des projets locaux de sécurité et de bien-être.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lors d'une conférence de presse avec la ministre fédérale des Services aux Autochtones, Patty Hadju, et le chef de la Nation crie James Smith, Wally Burns, lors d'une visite dans la Première Nation le 28 novembre 2022.

« En septembre, tous les Canadiens ont été choqués par les terribles attaques qui se sont produites dans cette communauté », a affirmé Justin Trudeau.

Photo : La Presse canadienne / Heywood Yu

« Aujourd'hui, j’ai pu moi-même constater la douleur, le chagrin, la colère et le sentiment de perte que ressentent les gens de la communauté de la Nation crie de James Smith. »

— Une citation de  Justin Trudeau, premier ministre du Canada

La ministre des Services aux Autochtones, Patty Hajdu, affirme que le gouvernement fédéral va continuer à financer des approches de santé conçues et dirigées par des Autochtones.

Il reste encore beaucoup à faire pour transformer les systèmes de soins afin que les peuples autochtones aient accès à des services de santé et de mieux-être sûrs, équitables et axés sur la culture, précise Patty Hajdu.

De son côté, le chef Wally Burns de la Nation crie James Smith salue cette initiative de la part d’Ottawa. Il affirme d'ailleurs que sa communauté poursuivra la collaboration avec le gouvernement fédéral en vue d’atteindre des objectifs à long terme, comme un service de police autogéré, notamment.

Les Canadiens pleurent avec vous

C'est la première fois que le premier ministre se rend dans cette communauté depuis la tragédie. Il est accompagné par la ministre fédérale des Services aux Autochtones, Patty Hadju.

En bravant la neige, Justin Trudeau s’est d’abord rendu à l’église anglicane Saint-Stephen, où sont enterrées 7 des 11 victimes des attaques au couteau.

Il a déposé du tabac et s’est recueilli devant chaque tombe.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, visite le cimetière de la Nation crie James Smith, en Saskatchewan, en compagnie du chef de la Première Nation, Wally Burns (à gauche), et du chef de Chakastaypasin, Calvin Sanderson (à droite), le 28 novembre 2022.

Justin Trudeau a visité le cimetière de la Nation crie James Smith en compagnie du chef de la Première Nation, Wally Burns, et du chef de Chakastaypasin, Calvin Sanderson.

Photo : La Presse canadienne / Heywood Yu

Justin Trudeau a aussi rencontré les chefs et les conseillers de la Nation crie James Smith, de la bande de Peter Chapman et de la Première Nation Chakastaypasin.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s'adresse aux leaders autochtones de la Nation crie James Smith, en Saskatchewan, lors d'une visite dans la Première Nation le 28 novembre 2022.

Justin Trudeau a reconnu que de nombreux membres de la Première Nation étaient toujours endeuillés par les attaques survenues en septembre dernier.

Photo : La Presse canadienne / Heywood Yu

Le premier ministre leur a affirmé que tout le pays avait été atterré par les attaques au couteau du 4 septembre dernier. Les Canadiens pleurent avec vous, affirme-t-il dans un communiqué envoyé dans le cadre de sa visite.

« Le pays a été ébranlé par la terrible violence de la tragédie de septembre. »

— Une citation de  Justin Trudeau, premier ministre du Canada

Justin Trudeau a aussi passé quelques heures aux côtés des familles et membres de la communauté ayant perdu des proches lors de la tuerie.

Il a affirmé qu’Ottawa mettra des ressources à leur disposition pour les aider à guérir et à surmonter leur deuil. Justin Trudeau a ajouté que le gouvernement fédéral travaillait d’arrache-pied pour empêcher que de telles tragédies ne se reproduisent.

Le chef de la Nation crie James Smith, Wally Burns, s’est dit honoré par la présence du premier ministre dans la communauté, soulignant toutefois que le deuil des membres de la Première Nation est loin d’être terminé.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, reçoit une couverture de la part du chef de la Première Nation Chakastaypasin, Calvin Sanderson, (à gauche) et du chef de la Nation crie James Smith, Wally Burns, (à droite) lors d'une visite dans la Nation crie le 28 novembre 2022.

Justin Trudeau reçoit une couverture de la part du chef de la Première Nation Chakastaypasin et du chef de la Nation crie James Smith.

Photo : La Presse canadienne / Heywood Yu

Wally Burns a profité de la rencontre pour offrir une couverture étoilée de couleur bleue, blanche et noire à Justin Trudeau.

Il lui a aussi remis une plume qui a été bénie par les aînés de la communauté peu de temps après les événements du 4 septembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...