•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Colombie-Britannique va augmenter le nombre de médecins formés à l’étranger

Le premier ministre de la Colombie-Britannique néo-démocrate, David Eby.

David Eby annonce l'élargissement d'un programme qui forme et accrédite les médecins diplômés d'université à l'étranger.

Photo : Radio-Canada / Catherine Dib

Afin de répondre à la pénurie de médecins de famille et désengorger les urgences, la Colombie-Britannique multiplie par trois le nombre de médecins de famille formés à l’étranger qui seront admis dans un programme leur permettant d'exercer dans la province.

Le nombre de places dans le Programme d’évaluation de la capacité à exercer (ECE), passera de 32 à 96 par an, d'ici mars 2024, ont indiqué le premier ministre, David Eby, et le ministre de la Santé, Adrian Dix.

Rectificatif : Dans une version précédente de ce texte, le nom du ministre de la Santé était incorrect. L'erreur a été corrigée.

Lancé en 2015, le programme vise à inciter les médecins étrangers à s'installer dans les régions rurales. À l'heure actuelle, 188 médecins de famille ont été ainsi formés et envoyés dans 57 communautés de la province.

Lors de l'annonce faite en conférence de presse dimanche, le gouvernement a également indiqué qu'il y aurait un nouveau statut de médecin associé pour les médecins formés à l’étranger qui ne remplissent pas tous les critères d'admissibilité du système canadien.

Ceux-ci pourront exercer certaines fonctions sous la supervision d'un médecin. Le ministre de la Santé estime qu’environ 300 personnes pourront recevoir cette nouvelle désignation.

Le gouvernement accélère aussi une accréditation pour les médecins formés aux États-Unis. Ces derniers pourront pratiquer en Colombie-Britannique dans des contextes communautaires, comme des cabinets médicaux, après trois ans de formation aux États-Unis à partir de janvier 2023.

Cela sera bénéfique pour nos patients, qui sont très nombreux à chercher quelqu'un qui peut prendre soin d'eux tout de suite, se réjouit la présidente de l'Association des médecins de la Colombie-Britannique, la Dre Ramneek Dosanjh, présente au point de presse du gouvernement.

20 % de la population sans médecin de famille

En Colombie-Britannique, le nombre de personnes qui n'ont pas de médecin de famille s’élève à près de 1 million, soit près de 20 % de la population.

Adrian Dix s’attend à ce que chaque nouveau médecin prenne en charge plus de 1200 patients. Le ministre de la Santé dit aussi qu'il y aura d’autres mesures pour faciliter le processus d’accréditation de médecins étrangers, qui est par ailleurs souvent qualifié de trop onéreux.

Les personnes voulant postuler au Programme d’évaluation de la capacité à exercer pourront le faire à partir de l’étranger, ce qui rendra le processus plus facile et plus attrayant, affirme le ministre de la Santé.

Cela va nous en prendre encore plus

Le directeur médical du Centre des maladies infectieuses de Vancouver, Brian Conway, dit que l’ajout de quelques centaines de personnes est important , mais qu’il ne faudra pas oublier de cibler leurs interventions afin de répondre aux besoins de la population. Selon lui, le gouvernement doit prendre beaucoup plus de mesures.

« Cela va nous en prendre encore plus pour régler un problème [...] où l'attente pour les examens d’imagerie par résonance magnétique (IRM) dépasse un an. Pour des consultations avec différentes spécialistes, on nous dit maintenant qu'on nous rappellera pour un rendez-vous au début de 2024. »

— Une citation de  Brian Conway, directeur médical du Centre des maladies infectieuses de Vancouver

Adrian Dix a subtilement critiqué le gouvernement libéral précédent, soulignant que le nombre de personnes qui n'avaient pas de médecin de famille s’élevait à 300 000 en 2003, et qu’il s’est aggravé de façon continue depuis.

Les changements qu’on a mis au point avec l'Association des médecins de la Colombie-Britannique sont fondamentaux, dit-il. Je pense qu'il est raisonnable de dire qu’ils auraient dû être mis en place il y a longtemps.

En 2018, la Colombie-Britannique comptait 6356 médecins de famille, selon l'Association médicale canadienne.

Avec les informations de Catherine Dib

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...