•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première collecte de matières compostables en Matanie et en Haute-Gaspésie

Des bacs à compost sont empilés à l'arrière d'un camion.

Des bacs à compost ont été distribués dans les rues de Matane.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Radio-Canada

La Ville de Matane est prête pour une première collecte de matières compostables, prévue lundi dans les MRC de La Matanie et de La Haute-Gaspésie.

Après plusieurs mois de sensibilisation et de diffusion d’informations, la Ville espère que les citoyens adhéreront en grand nombre à ce projet.

Né de la collaboration entre la Ville de Matane et les MRC de La Matanie et de La Haute-Gaspésie, ce projet de quatre millions de dollars a réussi à respecter l'échéancier. Il permettra à 80 % des résidences de ces deux MRC de bénéficier du nouveau service de collecte des matières organiques.

La Ville a réussi son pari en construisant à temps une plateforme de compostage où les matières organiques pourront être envoyées.

Des matières putrescibles.

Les matières putrescibles accaparent une bonne partie des sites d'enfouissement et en réduisent la durée de vie utile.

Photo : Radio-Canada / Louis Pelchat-Labelle

Le maire de Matane, Eddy Métivier, rappelle à quel point ce projet est important.

Selon des études qui ont été faites, cite-t-il, environ la moitié du bac vert est composée de matières compostables. Donc, c'est un beau geste qu'on peut faire pour la planète et également pour répondre à l'obligation gouvernementale.

La Ville souhaite ajuster les collectes au fil des saisons.

L’hiver, on sait que c’est une fois par mois, étant donné que les matières vont moins sentir dans le bac brun vu qu’il fait froid, précise le maire. Au fur et à mesure que la saison va se réchauffer, au printemps prochain, à l’été prochain, les collectes se tiendront chaque semaine.

La prochaine collecte aura lieu dans la semaine du 19 décembre.

Selon Eddy Métivier, la plate-forme destinée à recevoir les matières putrescibles et le dôme qui doit les protéger des intempéries sont prêts.

Il admet que l'implantation de ce processus est coûteuse, mais il signale que la Municipalité reçoit une aide gouvernementale pour le financer.

À terme, la Ville doit recevoir des compensations si elle arrive à réduire le volume des matières résiduelles envoyées dans le site d’enfouissement de Matane. Celui-ci recueille les matières résiduelles et recyclables des résidences des MRC de La Matanie et de La Haute-Gaspésie depuis plusieurs années.

Le maire Métivier souhaite pouvoir distribuer l’engrais issu du compostage aux citoyens dès 2024, et ce, gratuitement.

D'après le reportage de Louis Pelchat-Labelle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...