•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Sûreté du Québec chargée de l’enquête sur l’incendie criminel à Wôlinak

Des pompiers sur les lieux de l'incendie.

Les pompiers sont intervenus tôt samedi pour éteindre le feu qui a détruit le garage d'une conseillère de bande à Wôlinak.

Photo : Radio-Canada / Luc Lavigne

Radio-Canada

L'enquête sur l’incendie d'origine criminelle survenu à Wôlinak samedi passe aux mains de l'Unité des crimes majeurs de la Sûreté du Québec.

La police de Wôlinak, qui avait ouvert son enquête, a fait appel au soutien de la Sûreté du Québec en soirée samedi. Les deux corps policiers continueront de collaborer dans cette affaire.

L’incendie a détruit une partie de la propriété de Martine Bergeron-Milette, conseillère élue au Conseil des Abénakis de Wôlinak. Son garage a été complètement rasé par les flammes.

Mme Bergeron-Milette croit que cet incendie pourrait être un acte de représailles après qu’elle et deux autres conseillers eurent voté mardi pour la suspension avec solde du directeur général du Conseil des Abénakis de Wôlinak.

Avec les informations de Marc-André Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...