•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La musique de jeux vidéo en quête de reconnaissance

Une image officielle du jeu «The Last of Us Part II». On y voit un personnage jouer de la guitare dans une forêt.

La musique de jeux vidéo rattrape peu à peu celle des productions cinématographiques au chapitre de la reconnaissance.

Photo : The Last of Us / Naughty Dog

Radio-Canada

Longtemps boudée par les grands galas, la musique de jeux vidéo aura finalement droit à son trophée à l’occasion de la prochaine cérémonie des prix Grammy, en 2023; l’occasion pour elle, selon le spécialiste François-Xavier Dupas, de se tailler une place au soleil aux côtés de la musique de films.

Ça fait vraiment plaisir, dit le cofondateur et directeur artistique de Vibe Avenue, un studio montréalais spécialisé en création musicale et sonore pour jeux vidéo. On a longtemps été considéré comme une catégorie un peu inférieure à la musique de films, et là, j’ai l’impression que ça met un peu tout le monde au même niveau, donc je pense que c’est très positif.

La musique de jeux vidéo a déjà eu son heure de gloire aux prix Grammy en 2011 alors que Christopher Tin avait décroché le trophée du meilleur arrangement pour Baba Yetu, une composition pour le jeu Civilization IV.

Ce créateur se retrouve d’ailleurs dans la course au premier prix Grammy destiné à la musique de jeux vidéo pour la musique du jeu Old World, aux côtés, notamment, de Richard Jacques pour les arrangements du titre montréalais Marvel’s Guardians of The Galaxy.

Les jeux vidéo, cousins des films?

Les musiques de jeux vidéo et les musiques de films ne sont pas si éloignées les unes des autres, selon François-Xavier Dupas.

Il suffit de voir l’œuvre de Bear McCreary, qui, en plus de signer les airs du jeu Call of Duty: Vanguard – nommés aux prix Grammy –, est aussi l’artisan à l’origine de la bande originale de la série à grand déploiement Le seigneur des anneaux : les anneaux de pouvoir.

La différence vient du fait que dans le jeu, la musique doit être interactive, donc réagir à ce qui se passe dans la partie. On la compose, mais ensuite, on la découpe en morceaux ou en strates pour la rendre dynamique, explique François-Xavier Dupas.

« Même si on sait ce qui va se passer à l’avance dans un jeu vidéo, on ne sait pas quand ça va se passer. Un joueur peut aller plus vite qu’un autre. »

— Une citation de  François-Xavier Dupas, cofondateur et directeur artistique de Vibe Avenue

Le processus de création diffère également d'une industrie à l’autre, selon lui.

Alors que la musique de films est souvent composée après le tournage des images – mais pas toujours –, la musique de jeux vidéo est généralement produite en parallèle des jeux, afin d’accompagner les différents prototypes. La période de développement des titres vidéoludiques peut durer plusieurs années.

Ce texte a été écrit à partir d'une entrevue réalisée par Annie Desrochers, animatrice de l'émission Le 15-18. Les propos ont pu être édités à des fins de clarté et de concision.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...