•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des bénévoles fidèles et de nouveaux venus pour assurer le succès de l’Opération Nez rouge

Un bénévole de l'Opération Nez rouge se trouve dans un véhicule.

Un bénévole de l'Opération Nez rouge

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La fin de semaine de lancement de l'Opération Nez rouge a été occupée.

À l'échelle régionale, pas moins de 244 raccompagnements ont été effectués en seulement deux nuits.

Nombre de raccompagnements par secteur

  • Saguenay : 84
  • Dolbeau-Mistassini : 59
  • Roberval : 46
  • Alma : 36
  • Normandin : 19

Pour pouvoir en arriver à un tel résultat, il est indispensable que de nombreux bénévoles soient de la partie.

Le coordonnateur local de l'Opération Nez rouge de Saguenay, Patrick Lalande, se considère chanceux.

Il peut non seulement compter sur des vétérans qui font preuve d'une assiduité sans faille, mais aussi sur des recrues prometteuses.

« On a beaucoup de nouveaux bénévoles. C'est très encourageant de voir ça. Il y a une belle relève qui s'en vient », raconte-t-il, avec un enthousiasme communicatif.

M. Lalande constate que les jeunes collaborent de bonne grâce avec leurs aînés.

« C'est un beau mélange de personnes qui s'entraident », observe-t-il.

À la centrale de l'Opération Nez rouge de Saguenay, « il y a sûrement des amitiés qui se tissent », s'exclame le coordonnateur local.

Le coordonnateur local de l'Opération Nez rouge de Saguenay, Patrick Lalande, se trouve devant un sapin de Noël.

Le coordonnateur local de l'Opération Nez rouge de Saguenay, Patrick Lalande

Photo : Radio-Canada / Roby St-Gelais

Quand de nouveaux venus arrivent dans cette véritable fourmilière, ils manifestent souvent le désir de conduire, mais Patrick Lalande insiste sur le fait qu'il y a d'autres rôles à jouer.

Par exemple, si des bénévoles ne veulent pas se retrouver sur la route, ils peuvent fort bien se contenter de répondre aux appels.

Une autre option s'offre aux plus audacieux...

« S'il y a des gens qui ont envie de jouer la mascotte de l'Opération Nez rouge, ils sont les bienvenus à la centrale », lance M. Lalande, mi-figue, mi-raisin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...