•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réalité virtuelle en pleine croissance au Manitoba, selon des experts

Deux hommes à une conférence.

Fabio Hofnik est directeur de l'événement Hyper à Winnipeg, il est accompagné de son partenaire de production, Joshua Banman.

Photo : Radio-Canada / Chantallya Louis

L’industrie de la réalité virtuelle prend de l’ampleur au Manitoba, selon certains experts dans le domaine, réunis à l’occasion de l'événement Hyper, une rencontre technologique, qui s’est déroulé samedi à la Cinémathèque de Winnipeg.

Les initiateurs de l’événement, Fabio Hofnik, directeur de la conférence Hyper Canada et Joshua Banman, partenaire de production, ont voulu mettre en lumière les avancées technologiques de cette industrie dans la province.

Fabio Hofnik soutient que l’événement est le premier du genre au Manitoba. Ainsi, les entreprises manitobaines qui travaillent dans le numérique, mais aussi celles qui travaillent dans la création artistique ont été regroupées pour explorer ensemble les avancées et opportunités au sein de l'industrie.

À Winnipeg, l'industrie est moins présente qu’ailleurs au Canada, mais elle est en pleine croissance, raconte Fabio Hofnik. Ici à Hyper, on peut voir comment les entreprises en bénéficient que ça soit dans la création, l’embauche et le réseautage, poursuit-il.

Une conquête technologique

Environ 150 personnes ont pris part à l’événement. Elles ont écouté différents panels de conférenciers dans le domaine, mais aussi appris davantage sur les différentes avancées technologiques.

Par exemple, dans une des salles de conférence, les participants s’initient à l'utilisation de la technologie interactive dans les arts classiques. Il s’agit de faire quelque chose de nouveau et de mettre les gens dans un monde virtuel, dit Fabio Hofnik.

Un homme souriant.

Marc-Antoine Lévesque est cofondateur du Laboratoire de contenus La Marquise au Québec.

Photo : Radio-Canada / Chantallya Louis

Le cofondateur du Laboratoire de contenus La Marquise, Marc-Antoine Lévesque, a fait le trajet du Québec pour venir assister à cette conférence. Œuvrant dans le domaine artistique et de l’événementiel, Marc-Antoine Lévesque veut rester aux aguets de nouvelles technologies qui peuvent faire avancer la création.

Différentes lunettes de « réalité virtuelle ».

L'événement Hyper Canada présente l'évolution des lunettes de « réalité virtuelle » à travers le temps.

Photo : Radio-Canada / Chantallya Louis

Le Canada, selon lui, est un pays foisonnant dans l’art interactif.Il y a beaucoup d'œuvres en réalité virtuelle, renchérit-il, que ça soit avec le Festival du film ou avec d’autres entreprises indépendantes.

Parmi les participants, quelques-uns sont des élèves du secondaire. C’est le cas de Yonas Jonk qui est venu assister à l’événement à travers un programme scolaire pour apprendre sur les différents métiers dans le domaine.

Yonas Jonk souhaite devenir développeur de jeux vidéo dans le futur et il a donc voulu en savoir plus sur la réalité virtuelle. J'ai vraiment aimé ça, c'était vraiment très amusant et c'était un peu fou, je ne savais pas qu'on pouvait faire tout ça avec la réalité virtuelle , lance-t-il après avoir pris part à une activité interactive de réalité virtuelle.

Un homme avec des lunettes de réalité virtuelle.

Yonas Jonk souhaite devenir un développeur de jeux vidéo.

Photo : Radio-Canada / Chantallya Louis

Cet événement a tout d’abord vu le jour au Brésil il y a de cela cinq ans et Fabio Hofnik a senti que Winnipeg offre des opportunités en la matière. Je comprends l’importance de connecter les entreprises et les artistes dans un écosystème petit mais croissant, note-t-il.

Des téléviseurs rétro.

Le partenaire de production d’Hyper Canada, Joshua Banman, est derrière l'œuvre sur la photo et qui s’intitule : « Homesick Angels ». C’est une expérience interactive de réalité virtuelle jouée sur un mur géant de téléviseurs rétro, ou le participant découvre qu’il a des pouvoirs surnaturels, par exemple, il peut lancer des rayons de lasers avec ses yeux.

Photo : Radio-Canada / Chantallya Louis

Selon Fabio Hofnik, hyper vient de l’expression l’hyper réalité , c’est quand vous étendez votre réalité avec des couches numériques et interactives , explique-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...