•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre de l’Immigration de T.-N.-L. frustré du manque de soutien d’Ottawa

Terre-Neuve-et-Labrador demande à Ottawa de doubler le nombre de candidats que la province pourra désigner pour la résidence permanente en 2023.

Assis, Gerry Byrne parle pendant une conférence de presse devant une rangée de drapeaux de Terre-Neuve-et-Labrador.

Gerry Byrne a vertement critiqué Ottawa.

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

Le ministre de l’Immigration de Terre-Neuve-et-Labrador est frustré des limites que lui impose le gouvernement fédéral. De nouveaux arrivants font face à des délais à cause de cela, a-t-il déclaré cette semaine.

Dans une conférence de presse jeudi, Gerry Byrne, ministre provincial de l’Immigration, de la Croissance de la population et des Compétences, déplore que Terre-Neuve-et-Labrador ne puisse plus désigner de nouveaux candidats à la résidence permanente avant le 1er janvier.

En vertu d’un programme fédéral, le gouvernement de la province peut désigner 1140 candidats à la résidence permanente. La province peut aussi désigner 453 personnes en empruntant la voie d’accès du programme d’immigration au Canada atlantique.

Il ne reste plus de places cette année, aucune, a déclaré le ministre Byrne en pesant bien ses mots jeudi.

À cause de cela, la province ne pourra plus soumettre de demandes avant 2023 et les candidats à l’immigration devront attendre.

Terre-Neuve-et-Labrador avait prédit que cela se produirait, a affirmé le ministre. Gerry Byrne a dit avoir prévenu le ministre fédéral de l’Immigration, Sean Fraser, que la province aurait besoin d’une plus grande capacité d’accueil cette année. Il a dit que M. Fraser a fait fi de sa requête.

Maintenant, on peut voir les résultats, a maugréé M. Byrne.

Au cours des années précédentes, nous étions chanceux lorsque nous utilisions le tiers de ces places, a mentionné Gerry Byrne.

Or, les choses ont changé. Le gouvernement provincial demande à présent au fédéral de doubler le nombre de candidats que Terre-Neuve-et-Labrador pourra désigner en 2023.

Il y a plusieurs problèmes qui vont devoir être résolus avec Ottawa, a dit le ministre. Beaucoup.

Croissance de la population cette année

Selon le ministère provincial de l'Immigration, la population de Terre-Neuve-et-Labrador a augmenté de 6200 personnes au cours des 18 derniers mois, la croissante la plus forte depuis 1971. Statistique Canada fait état d'une augmentation de 2929 habitants entre le 1er avril et le 1er juillet 2022.

Dans une province où le nombre de décès (5169 en 2021) dépasse largement le nombre de naissances (3838 en 2021), la récente hausse de la population s’explique par l’arrivée de personnes en provenance d’autres provinces ou de l’étranger.

Gerry Byrne plaide aussi pour une hausse du financement de l’Association pour les nouveaux Canadiens, une agence à but non lucratif qui aide les immigrants et les réfugiés à s’installer à Terre-Neuve-et-Labrador.

Le gouvernement provincial soutient que le fédéral finance cette agence moins que les agences similaires dans les neuf autres provinces du pays. C’est l’organisme le plus mal financé du pays et ça doit changer, a déclaré le ministre.

D’autres voix se sont jointes aux appels du ministre cette semaine.

Tony Fang, un économiste de l'Université Memorial de Terre-Neuve, croit même que la province devrait demander au fédéral de tripler plutôt que de seulement doubler le nombre de candidats pour 2023.

Jacky Sullivan, directrice générale du Conseil des employeurs de Terre-Neuve-et-Labrador, affirme que l'approche du fédéral dans ce dossier est insuffisante. La hausse des seuils d'immigration est nécessaire, car il y a trop d'emplois vacants dans la province, soutient-elle.

D'après le reportage de Darrell Roberts, CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

En cours de chargement...