•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au lendemain du Vendredi fou, le Samedi PME encourage l’achat local au Canada

Des ouvriers travaillent dans une petite usine.

Au Canada, les PME emploient 10 millions de personnes, dont plus de 2 millions au Québec, selon la FCEI.

Photo : iStock

Radio-Canada

C’est le Samedi PME, une journée qui vise à encourager l’achat local partout au pays, à l’initiative de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), le plus grand regroupement de PME au Canada. L'organisation compte 95 000 membres dans tous les secteurs d'activité.

L’événement sera souligné entre autres par des affiches dans les commerces. Quelque 38 % des entreprises canadiennes y prennent part.

François Vincent

François Vincent, vice-président de la FCEI pour le Québec

Photo : Radio-Canada

En entrevue sur les ondes de RDI, François Vincent, vice-président de la FCEI pour le Québec, explique que c’est un événement [que la Fédération] a fait pour se placer entre le Vendredi fou et le Cyberlundi et donner une autre option au consommateur de pouvoir choisir local.

Avec le Samedi PME, le but était d'avoir quelque chose de dédié pour les petites entreprises dans un contexte de forte inflation qui frappe les consommateurs, précise M. Vincent.

« C’est peut-être bon de commencer son magasinage des Fêtes en avance, de bien budgéter et surtout de choisir local. »

— Une citation de  François Vincent, vice-président de la FCEI pour le Québec

Un sondage de la FCEI mené cette année auprès de plus de 2000 membres révèle que 69 % des petits commerçants achètent des produits et services d'autres entreprises locales. Le même sondage indique que deux petits commerçants sur trois donnent temps et argent à des organismes de bienfaisance locaux.

Au Canada, les PME emploient 10 millions de personnes, dont plus de 2 millions au Québec, selon la FCEI.

D'après les derniers coups de sonde, la proportion de dépenses va diminuer pour la période des Fêtes, ajoute M. Vincent. Environ la moitié ou le tiers des Canadiens affirment qu’ils vont réduire leurs dépenses.

Dans un contexte d’inflation, dit-il, il est fort probable que les consommateurs vont essayer d’aller voir les rabais proposés par les grandes chaînes. Cela peut avoir un impact sur les petits détaillants qui vivent aussi très fortement l’inflation, car ils ont des possibilités de faire des économies d’échelle, pense M. Vincent.

Celui-ci invite les consommateurs à prendre une portion de leur budget et [à] le dédier aux entreprises locales, et [à] ne pas avoir peur d’aller voir le petit commerçant [...] vous allez être étonnés de voir que la différence de prix n’est pas aussi significative que ça.

« Le dollar que l’on va dépenser ici va travailler plus longtemps pour l’économie du Québec et du Canada. »

— Une citation de  François Vincent, vice-président de la FCEI pour le Québec

Les PME ont besoin des consommateurs

Le niveau d’optimisme des petites entreprises n’est pas haut ces temps-ci, reconnaît François Vincent.

Les trois éléments qui exercent actuellement une pression sur les entreprises sont la pénurie de main-d’œuvre, l’augmentation des coûts et la perturbation de la chaîne d’approvisionnement, rappelle-t-il.

Ces situations amènent parfois les petites entreprises à devoir fermer certaines journées, ce qui met leur pérennité en péril.

Le vice-président de la FCEI pour le Québec garde toutefois espoir et croit que, dans ce contexte, le consommateur peut faire une différence.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...