•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La professeure de l’UQAC Danielle Maltais récompensée par l’Acfas

Danielle Maltais discute dans son bureau.

La professeure Danielle Maltais s'est penchée sur plusieurs tragédies et catastrophes au cours de sa carrière.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La professeure Danielle Maltais de l’Unité d’enseignement en travail social de Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) a reçu le prix Thérèse Gouin-Décarie 2022 de l’Acfas pour ses travaux portant sur les conséquences sur la santé humaine des catastrophes et des sinistres.

Le directeur de la Chaire en éco-conseil de l'UQAC, Claude Villeneuve, a aussi récolté un honneur, soit le prix Acfas Pierre-Dansereau 2022 pour l'engagement social.

Les prix ont été remis lors du Gala de l'Acfas qui avait lieu jeudi au Grand quai du Port de Montréal.

À partir du déluge

Danielle Maltais est professeure en travail social à l’UQAC depuis 1994, c’est à partir de 1996, à la suite du déluge du Saguenay, qu'elle a développé une expertise sur les conséquences des événements traumatiques sur la santé des aînés, une expertise qui est notamment reconnue jusqu’en Europe.

En voyant les HLM tomber dans la rivière et les maisons détruites, je me suis dit que des gens allaient être affectés. Mais je n'avais jamais travaillé sur les conséquences des catastrophes , a indiqué Danielle Maltais en entrevue lors de l'émission Place publique.

L’ACFAS récompense la professeure de l’UQAC Danielle Maltais

ÉMISSION ICI PREMIÈRE • Place publique

Danielle Maltais discute dans son bureau.

En plus du déluge, elle s'est au fil des ans penchée sur de nombreux autres sinistres, dont la tempête de verglas de 1998, le glissement de terrain de Saint-Jean-Vianney en 1971, la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic et, plus récemment, la pandémie de COVID-19.

Directrice de la Chaire de recherche institutionnelle Événements traumatiques, santé mentale et résilience depuis 2015, elle a lancé jeudi, en collaboration avec d’autres chercheurs, l’ouvrage Les inondations au Québec, qui porte sur la gestion des inondations et ses conséquences.

Sentiment de fierté

Pour la professeure, le prix Thérèse Gouin-Décarie 2022 vient aussi souligner l’importance des recherches académiques en français.

J’ai toujours eu comme préoccupation de transmettre l’information de mes recherches en français chez les intervenants psychosociaux, parce, ma préoccupation c’était de mieux supporter les sinistrés de toutes sortes de catastrophes et d'événements traumatiques. Pour moi c'est une grande réussite qu’on reconnaisse ma contribution, en français et en anglais, mais surtout en français , a fait valoir la professeure.

Danielle Maltais est détentrice d’un doctorat en sciences humaines appliquées, d’une maîtrise en travail social et d’un baccalauréat en science politique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...