•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des dépenses revues à la baisse au Vendredi fou à Winnipeg

Des centaines de magasineurs déambulaient dans les allées du centre commercial Polo Park de Winnipeg pour profiter des aubaines du Vendredi fou, le 25 novembre 2022.

Des centaines de magasineurs déambulaient au centre commercial Polo Park de Winnipeg pour profiter des aubaines du Vendredi fou.

Photo : Radio-Canada

À l'occasion du Vendredi fou, les réductions des prix d'articles ont attiré les consommateurs au centre commercial Polo Park à Winnipeg. Malgré ces offres promotionnelles disponibles en magasins, certains Manitobains ont tout de même revu à la baisse leurs dépenses.

Dans les allées du centre commercial, des files se sont créées pour accéder à certains magasins, notamment ceux qui vendent des biens électroniques.

D'autres ont profité du congé scolaire pour faire du magasinage, dont cette grand-mère de la Nouvelle-Écosse qui est venue acheter des Lego avec son petit-fils.

On aime les Lego, affirme Beverly sous le regard approbateur de son petit-fils.

J'aime l'ambiance dans le centre commercial et tous les rabais. Je vais dépenser un peu plus que l'année dernière. C'est plaisant de dépenser.

Beverly, une grand-mère de la Nouvelle-Écosse, a magasiné avec son petit-fils au centre commercial Polo Park, le 25 novembre 2022.

Beverly, une grand-mère de la Nouvelle-Écosse, a magasiné avec son petit-fils au centre commercial Polo Park, pour profiter des aubaines du Vendredi fou.

Photo : Radio-Canada / Cédrick Noufele

Toutefois, en raison de l'inflation certains ont revu à la baisse leurs dépenses.

Avant je dépensais 500 $, aujourd'hui je prévois 300 $ parce qu’avec la crise, les prix ont augmenté, mais les salaires n'ont pas connu de hausse , affirme Moïse Yong, un résident de Winnipeg.

Pour des experts, les rabais de ce Vendredi fou ne vont pas résoudre les problèmes des ménages à faible revenu qui doivent déjà faire des choix au quotidien.

De ce que je peux percevoir, tous les articles de consommation d'une famille sont à la hausse, il y a des variations saisonnières. [...] Oui des ménages à faibles revenus vont sentir la hausse des prix et la hausse des taux, qui pourrait amener une récession, affirme l'économiste à la retraite Raymond Clément.

D'ailleurs pour optimiser leur vente malgré l'inflation des entreprises ont misé sur le prolongement de la période des réductions des prix pour plusieurs semaines

Avec les informations de Cédrick Noufele

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...