•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Échanges troubles sur les finances au conseil municipal de Saint-Simon

Le bureau municipal de Saint-Simon.

Le poste de maire de la Municipalité de Saint-Simon-de-Rimouski est vacant. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Une interaction entre un citoyen et un conseiller municipal de Saint-Simon-de-Rimouski a levé le voile sur l'existence d'une possible enquête de l’Unité permanente anticorruption (UPAC).

Lors de la dernière séance publique du conseil municipal en novembre, Denis Marcoux a interpellé les élus quant à des rumeurs au sujet de problèmes de gestion financière à la Municipalité. M. Marcoux est d’ailleurs l’un des candidats à la mairie de Saint-Simon-de-Rimouski.

En réponse à cette question, le conseiller Francis Beaulieu aurait affirmé qu’un trou financier a été constaté, que de la fraude est suspectée et qu’une enquête de l’UPAC est en cours.

Deux autres conseillers ont confirmé à Radio-Canada qu’un citoyen avait bel et bien interpellé les élus sur l’état des finances de Saint-Simon-de-Rimouski et qu’une enquête de l’UPAC avait été évoquée dans la réponse.

De son côté, Francis Beaulieu a refusé de confirmer si une enquête était bien en cours, préférant évoquer le contenu du procès-verbal de la dernière séance du conseil.

Or, ce procès-verbal n’est toujours pas accessible au public puisqu’il doit être adopté à la prochaine séance.

Par courriel, l’UPAC ne confirme ni n’infirme les enquêtes qu’elle mène de façon à protéger la collecte de la preuve et à éviter de nuire à la sécurité et à la réputation de personnes qui pourraient être impliquées.

En août dernier, la Municipalité a décidé de confier au cabinet Mallette le mandat de vérifier ses écritures comptables des mois de septembre 2021 à mai 2022 et l’audit financier pour l’exercice 2021.

Les états financiers de Saint-Simon-de-Rimouski ne sont toujours pas accessibles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...