•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les étudiants étrangers sinistrés relogés dès lundi par l’OMH de Saguenay

Immeuble de trois étages incendiés.

L'incendie serait d'origine électrique, mais l'expertise du bâtiment aura lieu la semaine prochaine.

Photo : Radio-Canada / Myriam Gauthier

Radio-Canada

L’Office municipal d’habitation (OMH) de Saguenay a déjà trouvé deux logements de trois chambres afin d’offrir un hébergement d’urgence aux six étudiants étrangers de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), qui se sont retrouvés à la rue après l’incendie de leur immeuble de logements jeudi sur le boulevard de l’Université.

Dès lundi prochain, ils pourront donc intégrer leur nouveau logement, a confirmé l’UQAC en après-midi vendredi. Ils pourront y rester jusqu’à la fin de la session, voire jusqu’à la fin de l’année universitaire,

Ce sont des logements d’urgence qu’on a en cas de sinistre, ce sont vraiment des logements de dépannage qu’on a, qu’on est prêts à déployer rapidement pour des besoins en cas de sinistre, a indiqué le directeur général adjoint de l’OMH de Saguenay, Adam Boivin.

Vague de générosité

Du côté de l’UQAC, des étudiants se sont notamment mobilisés pour aider les six sinistrés à obtenir de nouveaux vêtements. Deux représentantes du Service aux étudiants se sont aussi rendues sur les lieux en fin de journée jeudi afin de rencontrer les étudiants et de les aider à se reloger.

C’est super beau, la population se mobilise, on a reçu beaucoup de messages. Aujourd’hui, il y a des gens qui appellent pour savoir de quelle façon ils peuvent être aidants. On a fait affaire avec la friperie Roussel à Chicoutimi-Nord. Les étudiants étaient là aujourd’hui pour les vêtements plus chauds, a indiqué Sarina McLellan, technicienne en éducation spécialisée aux Services aux étudiants de l’UQAC, qui était sur place jeudi.

Les sinistrés ont aussi reçu l’aide de la Croix-Rouge pour 72 heures, sur le plan de l'hébergement, de la nourriture et des vêtements.

Suivi psychologique

Personne n’a été blessé, mais les sinistrés pourraient avoir besoin de suivi psychologique.

Ils sont comme sur le choc, mais peut-être que dans quelques jours, quelques semaines, on va avoir besoin de ventiler ou de rencontrer un professionnel, a ajouté Sarina McLellan.

La thèse d’un incendie d’origine électrique est privilégiée par le Service de sécurité incendie de Saguenay. Des enquêteurs feront l’expertise de l’immeuble la semaine prochaine.

Rappelons que l'incendie s’est déclaré jeudi vers 14 h 15 dans un immeuble situé au 40-42, boulevard de l’Université Est, dans l’arrondissement de Chicoutimi.

L’UQAC accepte encore les dons de vêtements chauds.

Par ailleurs, l’UQAC est toujours à la recherche de logements supplémentaires pour des étudiants qui arriveront pour la session d’hiver. Un appel est donc lancé aux propriétaires qui auraient des logements disponibles.

D'après un reportage de Myriam Gauthier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...