•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vaccination contre l’influenza : 5000 rendez-vous ajoutés dans la Capitale-Nationale

Une dame est accueillie dans une clinique de vaccination, au centre commercial Laurier Québec.

La gratuité du vaccin contre l'influenza sera réévaluée l'an prochain.

Photo : Radio-Canada / Magalie Masson

La vaccination contre l’influenza, maintenant gratuite pour tous les Québécois, a incité le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale à ajouter 5000 rendez-vous dans ses sites de vaccination pour les quatre prochaines semaines.

Persuadé que les places s’envoleront rapidement, le directeur à la vaccination du CIUSSS, David Tardif, prévoit que d’autres places seront ajoutées rapidement.

C'est tôt pour dire si on ressent les effets présentement, mais c'est sûr que dans les prochaines heures, dans les prochains jours, il y aura une augmentation de la demande. On va être prêt en conséquence et on va ouvrir des places en fonction de la demande, indique-t-il.

Vendredi matin, le ministère de la Santé et des Services sociaux a décidé d’emboîter le pas à l’Ontario en rendant la vaccination contre l’influenza gratuite pour toute la population, en raison de la circulation importante des virus respiratoires.

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Chaudière-Appalaches se fait plus prudent : il n'anticipe qu'une légère affluence avec la gratuité.

Dans les deux cas, les centres estiment avoir le personnel nécessaire pour répondre à la demande.

Et la population?

Interrogées à la clinique de vaccination de Laurier Québec vendredi, certaines personnes doutent de revenir se faire vacciner contre l’influenza. Elles ont plutôt choisi de se faire vacciner contre la COVID-19.

Je suis en santé. L'influenza, je ne pense pas le prendre. Juste la COVID-19, pour me protéger, raconte Danielle Potvin.

Actuellement, la plupart des sites offrent chacun des vaccins selon des journées spécifiques. La co-administration des doses n’est pas toujours possible, ce qui déplaît à Camil Vigneault.

On ne le donne pas aujourd’hui ici, sinon je ne serais venu qu’une fois. Là, il faut répéter, explique-t-il.

Jeanne Trottier et Jeanne Robichaud sont toutes deux d’accord avec la décision du gouvernement.

Les deux se sont déjà fait vacciner contre l’influenza, mais espèrent que d’autres le feront parce que ça déborde de partout, affirme Mme Robichaud.

Elle regrette toutefois que sa fille dans la quarantaine ne puisse pas se faire rembourser son vaccin contre l’influenza qu’elle a reçu avant que le ministère prenne sa décision.

La santé publique invite particulièrement les personnes âgées de 60 ans et plus, les personnes atteintes de maladies chroniques, les femmes enceintes au deuxième ou troisième trimestre de grossesse et leur entourage à se faire vacciner contre l’influenza.

Dans la plupart des sites de vaccination, la prise de rendez-vous est nécessaire par l'intermédiaire du site Clic Santé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...