•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un réseau de fraude de 30 millions de dollars est démantelé par le SPVM

Plan rapproché de l'épaule d'une personne portant une chemise avec l'écusson du SPVM.

L'enquête du SPVM a permis l’arrestation d’une trentaine de personnes soupçonnées de fraude.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a annoncé avoir démantelé mardi un réseau criminel soupçonné d’avoir fraudé des taxes pour un montant de 31 millions de dollars

L’enquête surnommée Prospecteur a permis de venir à bout d'un stratagème complexe impliquant la transformation et le commerce de l’or.

Selon le communiqué de presse du SPVM relatant les détails de cette affaire, l’enquête a débuté en avril 2018. Elle s’est conclue par l’arrestation d’une trentaine de personnes soupçonnées d’avoir utilisé des compagnies à numéro et des prête-noms pour effectuer des transactions frauduleuses.

L’organisation aurait amassé plus de 30 millions de dollars grâce à son stratagème de vente et revente d’or. L’or pur (non taxable) était transformé en or impur (taxable) et vendu à un raffineur à Toronto, les suspects conservant le montant des taxes.

« De l’or pur était ensuite racheté au raffineur et retransformé en or impur dans un stratagème de fraude circulaire. »

— Une citation de  Service de police de la Ville de Montréal (SPVM)

Le SPVM indique que l’argent amassé était ensuite réinvesti dans de nouvelles transactions frauduleuses, décuplant ainsi les profits de ce réseau. Différentes caches d’argent étaient utilisées pour dissimuler les sommes retirées de ces fraudes, précise-t-on.

Le service de police stipule que des perquisitions ont été menées dans des résidences et des voitures, principalement à Montréal, mais aussi à Laval, dans les Laurentides, en Montérégie et à Toronto.

Parmi les 28 personnes qui font l’objet d’un mandat d’arrestation, 10 d'entre elles ont été arrêtées jusqu’à présent, souligne le communiqué.

De plus, l’enquête a également permis de mettre au jour les activités d’un autre réseau criminel, lié à la production et la vente illégale de cannabis. Ses membres utilisaient des prête-noms pour obtenir des certificats de Santé Canada pour la production de cannabis à des fins médicales. Le cannabis produit était ensuite revendu sur le marché noir.

Les suspects sont sous le coup de plusieurs chefs d'accusation, notamment de fraude, complot pour fraude et complot pour recyclage des produits de la criminalité, ainsi que culture et distribution de cannabis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...