•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : le transport en commun de la N.-É. obtient 10,9 M$ en indemnisation

Des gens montent à bord d'un autobus de transport en commun.

Les opérateurs de transport en commun en Nouvelle-Écosse ont subi des pertes importantes durant la pandémie de COVID-19.

Photo : CBC / Robert Short

Radio-Canada

Les gouvernements fédéral et provincial donnent un total de 10,9 M$ à 28 opérateurs de véhicules de transport en commun.

Les conducteurs de véhicules de transport en commun de la Nouvelle-Écosse reçoivent de l’aide financière dans le cadre d’un effort fédéral-provincial visant à les indemniser pour la perte de revenus découlant de la pandémie de COVID-19.

Le plus important exploitant de la province, Halifax Transit, recevra la part du lion, soit 8,6 millions $, tandis que CBRM Transit au Cap-Breton recevra 359 809 $. La Kings Transit Authority à New Minas, dans le nord-est de la province, recevra 332 392 $.

Kim Masland signe un document officiel, assise à un pupitre.

La ministre des Transports de la Nouvelle-Écosse, Kim Masland

Photo : Communications Nouvelle-Écosse

La ministre des Transports de la Nouvelle-Écosse, Kim Masland, a expliqué que l’argent permettrait aux exploitants de récupérer une partie des pertes subies par les gens qui restent à la maison ou qui limitent leurs déplacements depuis 2020.

Il ne fait aucun doute que la pandémie a eu et continue d’avoir d’énormes répercussions sur nos vies, a déclaré Mme Masland vendredi devant le bureau de Queens County Transit à Liverpool. Les services de transport en commun partout au pays n’étaient pas à l’abri.

Étant donné que tant de gens restent à la maison et que les activités quotidiennes sont perturbées, les opérateurs de véhicules de transport en commun de toutes les formes et de toutes les tailles ont connu une diminution importante de l’achalandage, ce qui a mené à de difficiles pénuries.

Cinq autres opérateurs de trajets fixes en Nouvelle-Écosse se partageront plus de 530 000 $. Ils sont à Bridgewater, Yarmouth, Pictou, Antigonish et Inverness.

Vingt petits exploitants communautaires qui utilisent des mini-autobus ou des minifourgonnettes pour offrir des services de point à point ou de porte à porte recevront le reste, soit des montants variant de 96 000 $ à 15 000 $.

D’après un reportage de Jean Laroche, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...