•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des tirs de police font un mort et un blessé à Markham, une enquête s’ouvre

Logo de l'UES.

Selon la loi, les services policiers doivent notifier l’UES lorsqu’il y a une raison valable de croire que l’intervention d’un policier aurait pu jouer un rôle dans le décès de quelqu’un.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Radio-Canada

L'Unité des enquêtes spéciales (UES) a lancé une enquête vendredi après que la police eut tiré sur deux hommes à Markham, au nord-est de Toronto.

Un adulte a été abattu et a été déclaré mort sur les lieux. L’autre homme a été transporté à l'hôpital où il est maintenant dans un état stable, selon la police régionale de York.

Cet individu ainsi qu'un autre homme et une autre femme sont en détention. Ils sont tous âgés de 26 ans, selon la police.

Des agents en civil dans des voitures banalisées enquêtaient sur un véhicule blanc dans le secteur lorsqu'il y a eu une interaction entre les occupants du véhicule et la police, a déclaré la porte-parole de l'UES, Monica Hudon.

L'un des occupants était soupçonné d'être armé et deux officiers ont ouvert le feu, a-t-elle ajouté.

Vendredi vers 7 h 10, des agents se trouvaient dans le secteur de la promenade Eyer et de la route Calvert dans le cadre d'une enquête sur six récents vols avec effraction à domicile, a déclaré la police plus tôt dans un communiqué.

La police ajoute que pour le moment les accusations qui pourraient être portées contre les suspects ne sont pas encore claires.

L'UES est un organisme gouvernemental indépendant qui enquête sur la conduite de la police qui peut avoir entraîné la mort, des blessures graves, une agression sexuelle ou la décharge d'une arme à feu sur une personne.

Plus tôt cette semaine, la police a déclaré qu'elle pensait que les violations de domicile qui ont eu lieu entre le 26 septembre et le 21 novembre étaient liées.

Dans chaque cas, les suspects – dont au moins un était armé – sont entrés par effraction dans les maisons entre 3 heures et 4 heures du matin et ont exigé de l'argent, a indiqué la police.

Les résidents sont priés de maintenir leurs portes verrouillées et d'éviter de conserver de grosses sommes d'argent ou des objets de valeur à la maison.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...