•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Agression à Abram-Village : quatre hommes accusés

Le Centre de récréation Évangéline sera transformé en salles de classe.

L’agression aurait eu lieu dans le stationnement du Centre de récréation Évangéline à Abram-Village.

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

Radio-Canada

Quatre hommes sont accusés d’avoir commis une agression à l'extérieur du Centre récréatif Évangéline situé à Abram-Village, à l’Île-du-Prince-Édouard.

Un homme de 25 ans d'Urbainville et un homme de 28 ans d'Abram-Village sont accusés de voies de fait. Un homme de 29 ans de Baie-Egmont est aussi accusé de voies de fait, ainsi que de profération de menaces. Un homme de 23 ans de Wellington est quant à lui accusé de méfait.

Ces hommes ont été arrêtés les 7 et 8 septembre et des accusations ont depuis été déposés contre eux. Ils ont été remis en liberté sous certaines conditions.

Le 3 septembre, les policiers ont été appelés vers 1 h 30 concernant un cas d’agression au Centre récréatif lors du Festival acadien de la région Évangéline. Deux nouveaux arrivants ont été attaqués au cours de l'événement.

Les victimes ont été transportées à l’hôpital parce qu’elles souffraient de blessures ne mettant pas leur vie en danger. Les deux hommes ont reçu leur congé de l'hôpital depuis.

Le premier ministre de la province, Dennis King, a dénoncé les événements en affirmant qu’une fin de semaine de célébrations de la diversité et du dynamisme de la communauté acadienne et francophone de l’Île a été ternie par un acte de racisme et de haine.

Par communiqué, la GRC reconnaît que des incidents comme celui-ci ont un effet profond qui s'étend au-delà des personnes directement touchées. Nous continuons de travailler avec les personnes autochtones, noires et de couleur, et avec tous les citoyens et citoyennes de l'Île, vers l'atteinte de notre but commun de bâtir des collectivités plus sûres.

La GRC cherche toujours de l’information dans le cadre de cette enquête et demande à toute personne qui aurait été témoin de l'altercation et qui aurait capté des images ou des enregistrements des événements de communiquer avec elle au 902 436-9300.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...