•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête externe sur une fusillade fatale survenue à Whitehorse

Gros plan sur le blason de la GRC cousu sur un chandail d'un policier. Au deuxième plan, flou, un agent de police parle devant un micro.

La GRC du Yukon fera l'objet d'une enquête externe suivant une fusillade causant la mort le 24 novembre.

Photo : Radio-Canada / Claudiane Samson

Radio-Canada

L'équipe d'intervention en cas d'incident grave de l'Alberta (ASIRT) enquêtera sur une « fusillade fatale impliquant un agent » survenue jeudi à Whitehorse.

Dans un gazouilli lancé en fin d’après-midi, ASIRT affirme avoir été mandaté, en vertu d’une entente avec le gouvernement du Yukon, d’enquêter sur un incident impliquant la Gendarmerie royale du Canada (GRC) à Whitehorse.

Aucun détail n’est donné sur la nature ou les circonstances de cet incident fatal. 

La GRC de Whitehorse n’a pas non plus donné de détails ni confirmé qu’une fusillade fatale impliquant un de ses agents avait eu lieu.

Pas de lien confirmé avec l’incident aux hangars d’Air North

À 14h  jeudi, la GRC de Whitehorse a avisé le public sur les réseaux sociaux qu'elle avait été appelée rue Condor, à Whitehorse, pour un incident près des hangars du transporteur aérien Air North.

Aucun détail supplémentaire n'a été donné par le corps policier ou la ligne aérienne, sinon que la police maîtrise la situation et demande à tout le monde d'éviter ce secteur.

Un véhicule de police est stationné près d'une entrée qui mène vers des hangars d'avion.

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) a été appelée, jeudi, aux hangars d'Air North à Whitehorse.

Photo : Radio-Canada / Joseph Ho

Dans un courriel, la responsable des communications du transporteur aérien, Amy Ryder, a affirmé qu'aucun employé n'avait été blessé et que la GRC avait maîtrisé la situation.

L'Aéroport international Erik-Nielsen de Whitehorse, situé à environ un kilomètre du périmètre policier, est demeuré ouvert.

Lors de l'incident, Air North a avisé ses clients, toujours sur les réseaux sociaux, que son service téléphonique était suspendu et que les passagers avec des requêtes urgentes devaient se présenter directement aux comptoirs du transporteur au terminal de l'aéroport pour obtenir de l'aide.

Le service téléphonique a depuis été rétabli.

Bannière promotionnelle avec le texte : Explorez les histoires du Grand Nord, ICI Grand Nord

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...