•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La technologie fait rajeunir Harrison Ford de 40 ans dans le prochain Indiana Jones

Indiana Jones s'empare d’un objet d’art dans une scène du film Les aventuriers de l’arche perdue (1981).

Le film «Les aventuriers de l’arche perdue», mettant en vedette Harrison Ford dans le rôle d’Indiana Jones, est sorti en 1981. L’acteur américain avait alors 37 ans.

Photo : Paramount

Radio-Canada

Comme le veut la tradition dans les films du célèbre archéologue aventurier, l’ouverture du cinquième opus d’Indiana Jones sera grandiose : son interprète, l’acteur américain Harrison Ford, aura droit à une cure de rajeunissement virtuelle, une prouesse technologique le ramenant 40 ans en arrière, soit lors du tournage des Aventuriers de l’arche perdue (Raiders of the Lost Ark).

Les premières images du film téléportent ainsi les cinéphiles en 1944, dans un château infesté de nazis. C’est à cette époque que se déroule l’intrigue du premier film de la série Indiana Jones, paru en 1981.

L’entreprise d’effets spéciaux Industrial Light and Magic est parvenue à redonner son visage de trentenaire à Harrison Ford, l’interprète d’Indiana Jones, grâce à un nouveau logiciel qui combine images d’archives et scènes filmées récemment avec l’acteur aujourd’hui âgé de 80 ans.

Je voulais avoir la possibilité de me plonger dans ce genre de vieux film de George [Lucas] et Steven [Spielberg] et de donner au public une décharge d’adrénaline, a déclaré James Mangold, le réalisateur du film en production, au site spécialisé Empire, faisant référence aux grands artisans de la superproduction originale.

Le reste de l’intrigue se déroule en 1969, 25 ans plus tard, sans modification technologique au visage de Ford, cette fois-ci.

Ce n’est pas la première fois qu’Industrial Light and Magic réalise ce genre de prouesse avec sa technologie de dévieillissement numérique. L’entreprise internationale, qui compte un studio à Vancouver, l’a utilisée dans des films comme Capitaine America : La guerre civile ou encore The Irishman.

Mais cette fois-ci est un peu différente, d’après Harrison Ford : C’est la première fois que je le vois et que j’y crois, a-t-il déclaré à Empire. C’est un peu effrayant. Je ne pense même pas vouloir savoir comment ça fonctionne, mais ça marche.

« Ça ne me donne pas envie d’être jeune, par contre. Je suis content d’avoir gagné mon âge. »

— Une citation de  Harrison Ford

Selon la présidente de Lucasfilm, Kathleen Kennedy, les images sont si convaincantes qu’elles devraient donner l’impression qu’il s’agit de segments inédits de l’œuvre originale.

Le cinquième opus d’Indiana Jones prendra l’affiche en juin 2023. Le titre officiel n’a toujours pas été dévoilé.

Avec les informations de The Guardian, et Gizmodo

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !