•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un agent de la PPO accusé après une altercation avec un homme à Bracebridge

Pancarte jaune de la PPO.

Le policier est accusé d'agression armée et de voies de fait causant des lésions corporelles.

Photo : CBC/Andrew Lupton

Radio-Canada

Un agent de la Police provinciale de l'Ontario (PPO) de Bracebridge fait face à des accusations de voies de fait après qu'un homme ait été blessé lors d'une rencontre avec la police en juillet dernier.

Dans un communiqué de presse publié jeudi, l’Unité des enquêtes spéciales (UES) précise que l’incident est survenu dans le canton de Georgian Bay, en Ontario, le 10 juillet.

Des agents de la Police provinciale de l'Ontario de Bracebridge ont été appelés dans une gare de triage du Chemin de fer Canadien Pacifique pour un cambriolage.

Selon la police, les agents ont trouvé un homme qu'ils croyaient être impliqué près d'une zone de vente au détail sur la rue Front. Il y a eu alors une interaction entre un officier et l’individu qui a été arrêté.

L'homme de 43 ans a été transporté à l'hôpital, où on lui a diagnostiqué des blessures graves, indique le communiqué. L'UES, qui enquête sur les incidents impliquant la police qui ont entraîné la mort, des blessures graves, des agressions sexuelles ou la décharge d'une arme à feu sur une personne, n'a pas précisé comment l'homme a été blessé, ni fourni de détails sur ses blessures.

L'UES souligne toutefois que l’agent Scott Anthony a été accusé d'agression armée et de voies de fait causant des lésions corporelles.

Puisque l'affaire est devant les tribunaux, et dans le cadre d’un procès équitable, l'UES ne fournira pas d'autres commentaires sur l'enquête, indique le communiqué de la police.

Le policier doit comparaître devant le tribunal de Bracebridge en décembre.

Avec les informations de CBC NEWS

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !