•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quatre personnes, dont trois mineures, accusées de méfaits lors d’une fête qui a dégénéré

Des vidéos de la fête ont largement circulé sur les réseaux sociaux, certaines montrant des fêtards sautant sur le toit d'un véhicule de police lors d'une intervention à East St Paul au Manitoba, le 29 octobre 2022.

Des vidéos de la fête ont largement circulé sur les médias sociaux, certaines montrant des fêtards en train de sauter sur le toit d'un véhicule de police.

Photo : Instagram/Jordan Jutiz (capture d'écran)

Radio-Canada

Trois adolescents et un jeune adulte ont été accusés de méfaits en rapport avec une fête qui a dégénéré à East St. Paul, le mois dernier.

Deux adolescents de 16 et 17 ans, un homme de 18 ans et une jeune femme de 17 ans, tous de Winnipeg, ont été accusés en lien avec cette fête, qui s’est déroulée le 29 octobre, selon un communiqué de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

À leur arrivée, les policiers ont été entourés par 70 jeunes en état d’ébriété, selon le communiqué. Ils ont fait l’objet d’insultes racistes et leurs véhicules ont vandalisés.

Les policiers ont aussi arrêté une agression sexuelle.

Les agents de la GRC ont dû obtenir des renforts de la police de Selkirk et d'Oakbank, ainsi que des policiers de la Ville de Winnipeg.

Un certain nombre d’autres personnes impliquées dans des dommages qu'ont subis les véhicules de la police ce soir-là ont aussi été identifiées et seront placées en état d'arrestation quand les policiers les auront retrouvées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !