•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les tarifs de gaz naturel pourraient baisser dans le Nord en 2024

Un compteur de gaz naturel résidentiel.

Les clients qui consomment du gaz naturel du Nord de l'Ontario pourraient voir leurs tarifs annuels diminuer en 2024 grâce à une nouvelle demande d'Enbridge Gas.

Photo : CBC/Kyle Bakx

Radio-Canada

Enbridge Gas a demandé une modification des tarifs auprès de la Commission de l'énergie de l'Ontario qui ferait en sorte que les clients du Nord de l'Ontario paieraient moins cher à compter de janvier 2024.

Dans sa demande, Enbridge indique que le client résidentiel moyen du Nord-Est paierait 193 $ de moins par an pour le gaz naturel pour chauffer sa maison. Dans le Nord-Ouest, le client moyen verrait sa facture annuelle de gaz réduite de 65 $.

Les clients commerciaux du Nord-Est verraient une diminution moyenne de 5947 $ de leur facture de gaz, tandis que ceux du Nord-Ouest verraient leur facture annuelle réduite de 1222 $.

Mais la même demande signifierait des tarifs plus élevés dans le Sud de l'Ontario, où le client résidentiel moyen paierait 91 $ de plus par année, et l'entreprise moyenne verrait une augmentation de 1320 $.

La Commission de l'énergie de l'Ontario a déjà entamé des audiences publiques pour examiner la demande.

Warren Mabee, directeur de l’Institut de politique énergétique et environnementale de l'Université Queen's, à Kingston, affirme que les clients du Nord de l'Ontario peuvent remercier les économies d'échelle si la demande est approuvée.

En 2019, Union Gas, qui servait des clients de partout en Ontario, et Enbridge Gas ont fusionné leurs activités.

M. Mabee souligne que l'infrastructure et les actifs combinés de la fusion rendent plus économique la distribution de gaz naturel aux clients du Nord de l'Ontario.

Donc, tout à coup, l'entreprise peut profiter d’économies d’échelle et elle peut, possiblement, être en mesure de fournir des services aux clients du Nord à un prix plus rentable.

Warren Mabee, de l'Université Queen's, à Kingston, en Ontario.

Warren Mabee, directeur de l’Institut de politique énergétique et environnementale de l'Université Queen's, affirme que les économies d'échelle pourraient entraîner une baisse des tarifs du gaz naturel pour les clients du Nord de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada / MARC GODBOUT

M. Mabee précise que la nouvelle demande de la société est différente de ses ajustements de prix trimestriels, qui ont entraîné des tarifs plus élevés en raison en partie de la guerre en Ukraine et de la hausse des prix du gaz naturel.

C'est ce qu'ils appellent un changement de base, affirme M. Mabee à propos de la nouvelle demande.

La société examine ses actifs et son infrastructure existants pour ajuster ses taux à long terme. C'est la première fois qu'Enbridge fait une telle demande depuis sa fusion avec Union Gas.

M. Mabee souligne que les ajustements de prix proposés pour janvier 2024 tiennent également compte des changements possibles des marchés de l'énergie. 

Mais il ajoute qu'il est impossible de prédire la direction des prix du gaz naturel dans un avenir aussi lointain.

Ces prix des matières premières peuvent être soumis à des fluctuations à court terme, comme nous l'avons vu au cours de la dernière année, qui peuvent dépasser leurs prévisions, mentionne-t-il.

Ils font donc très attention à dire qu'il s'agit d'estimations préliminaires qui sont basées sur ce qu’ils pensent que les coûts vont être.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !