•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Venezuela : reprise imminente des discussions entre le gouvernement et l’opposition

Nicolas Maduro fait un geste de la main.

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro

Photo : Getty Images

Reuters

Le gouvernement et l'opposition vénézuéliens sont prêts à reprendre, en fin de semaine au Mexique, des discussions politiques au point mort depuis plus d'un an, a-t-on appris mercredi auprès de cinq sources proches du dossier.

Seule confirmation officielle à ce stade-ci, le président colombien Gustavo Petro a déclaré que les discussions reprendraient les 25 et 26 novembre. Des représentants des deux parties s'étaient entretenus le 11 novembre en marge du Forum de Paris pour la paix sous les auspices des présidents français Emmanuel Macron, argentin Alberto Fernandez et colombien Gustavo Petro.

Les États-Unis se préparent pour leur part à autoriser le groupe pétrolier Chevron à étendre ses activités dans ce pays d'Amérique latine si ces discussions ont bien lieu, ont ajouté trois des cinq sources contactées par Reuters.

Les négociations entre des délégations du gouvernement du président Nicolas Maduro et de l'opposition dirigée par Juan Guaido ont été abandonnées en octobre 2021, faute d'avancée sur les moyens de résoudre la crise politique au Venezuela, qui a conduit plus de sept millions d'habitants à quitter le pays au cours des 10 dernières années.

Le nœud des sanctions

Le président Maduro a plusieurs fois cité la levée de sanctions américaines contre le Venezuela comme préalable à la reprise de discussions.

Juan Guaido parle au côté de François-Philippe Champagne devant des drapeaux du Canada et du Venezuela.

Juan Guaido et François-Philippe Champagne lorsque ce dernier était ministre des Affaires étrangères du Canada.

Photo : La Presse canadienne / Justin Tang

Les discussions de la prochaine fin de semaine, de nouveau organisées sous l'égide de la Norvège, aborderont la question de l'élection présidentielle, du statut de plusieurs centaines de prisonniers politiques et des sanctions américaines contre Caracas, a-t-on précisé de mêmes sources.

La possibilité de l'octroi d'un fonds d'aide humanitaire de plus de trois milliards de dollars, administré par les États-Unis, sera également mise sur la table des discussions.

Les ministères vénézuélien et mexicain des Affaires étrangères n'ont pas donné suite dans l'immédiat à des demandes de commentaires.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !