•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident mortel à Beauport : un radar photo installé sur Dufferin-Montmorency

Une autoroute.

Reportage de Camille Carpentier.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Mercier

L’installation d’un radar photo est en cours sur l’autoroute Dufferin-Montmorency (A-440) en direction est, à la hauteur du boulevard François-de-Laval, là où quatre personnes ont perdu la vie dans une collision l'an dernier.

Le ministère avait procédé à une première analyse pour vérifier la pertinence d’y installer un appareil de détection de la vitesse après le drame du 2 septembre 2021, comme le veut la procédure en cas d'accident mortel.

Cette [analyse] s'étant avérée positive, les travaux pour l'installation de ce nouveau radar photo fixe sont officiellement en cours et se dérouleront sur quelques semaines, peut-on lire dans un communiqué émis mercredi matin par le Cabinet de la vice-première ministre ainsi que ministre des Transports et de la Mobilité durable.

Le ministère des Transports et de la Mobilité durable souhaite ainsi sensibiliser les automobilistes à l’importance de respecter la limite de vitesse de 70 km/h dans cette zone.

Ce nouvel équipement permettra d'améliorer la sécurité et la fluidité de la circulation dans ce secteur fort achalandé, peut-on lire.

Les travaux d'installation du radar photo devraient prendre plusieurs semaines. Ça devrait durer encore plusieurs semaines parce que c'est un appareil technologique. Il faut s'assurer de passer tout le câblage dans le secteur, s'assurer que l'appareil fonctionne bien et que les données soient transmises de façon adéquate, prévient le porte-parole du MTQ, Nicolas Vigneault.

Rappelons que lors de l’accident qui a décimé une famille à cet endroit l’an dernier, le conducteur fautif roulait à 130 km/h.

Ces derniers mois, le MTQ a également procédé à une modification des feux de circulation où s'est produit l'accident. Lorsqu'une trop grande file d'automobiles se forme, le passage au feu vert se fait plus rapidement pour tourner à gauche. Le but est d'éviter que les voitures soient immobilisées trop longtemps.

Surprise et satisfaction

J'ai été surpris que ce soit fait avant le rapport du coroner, qu'on attend d'ici les Fêtes. Je ne pensais pas que ça allait se faire aussi rapidement que ça. Je suis très satisfait, s'est réjoui Daniel Fortin, le père de Jackson Fortin, qui a perdu la vie dans l'accident avec trois autres personnes.

Daniel Fortin regarde en direction de l'appareil photo.

Daniel Fortin est le père de Jackson Fortin, mort dans l'accident.

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

M. Fortin a dit avoir parlé au bureau du coroner cet été sans avoir reçu de confirmation quant aux mesures d'atténuation prévues par le MTQ.

« Je crois que le radar photo, ça va être parfait. Les automobilistes roulent à 100, 110 km/h à cet endroit-là. »

— Une citation de  Daniel Fortin, père d'une victime

C'est un pansement sur le bobo. S'il avait fait le réaménagement total, le monde aurait continué de rouler vite, croit-il. Je sais que la plupart des citoyens, quand on est arrêtés à cette lumière-là, on est nerveux. Ça va aider énormément.

Changement de cap

Avant l'accident qui a mené à l’installation du radar photo, le MTQ n'avait pas envisagé qu'un tel appareil puisse être installé à cette intersection.

Les endroits désignés pour avoir recours à ces technologies doivent poser un risque récurrent d’accidents corporels graves liés à la vitesse ou à des passages interdits aux feux rouges, a-t-on expliqué à Radio-Canada.

On estimait alors que les bons bilans routiers enregistrés de 2016 à 2020 disqualifiaient le secteur puisque celui-ci ne répondait pas aux critères de sélection pour l'installation d'un radar photo. Selon le ministère, une vingtaine d'accidents se sont produits au cours de cette période, ne faisant que des blessés légers (3) et des dégâts matériels (15).

Le radar insuffisant

Pour Québec solidaire, le radar est insuffisant. Ça ne peut être qu'être une mesure temporaire. Il faut transformer cette autoroute-là, cette sortie-là, parce qu'il y a un danger, a indiqué Sol Zanetti.

Selon le député, le gouvernement tient à garder l'autoroute à cause du troisième lien. Son parti prône plutôt sa transformation en boulevard urbain. Temporairement, c'est bon le radar, c'est juste que ça ne peut pas être ça la solution, ça ne peut pas être ça la fin de l'histoire. Il faut qu'on aille juste qu'au bout il faut qu'on rende ça plus sécuritaire et qu'on transforme cette autoroute-là en boulevard urbain.

Avec les informations de David Rémillard et Pierre-Alexandre Bolduc

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...