•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une hausse importante de la taxe foncière anticipée à Tracadie

Réunion municipale de Tracadie

Les élus de la Municipalité régionale de Tracadie travaillent sur le budget 2023 depuis plusieurs semaines.

Photo : YouTube/Ville de Tracadie

Radio-Canada

La Municipalité régionale de Tracadie se prépare « à adopter l’un des budgets les plus difficiles de son histoire avec une hausse de taxation très significative dans un contexte économique désastreux », avertit le maire Denis Losier.

Les élus de la municipalité la plus populeuse de la Péninsule acadienne, dans le nord-est du Nouveau-Brunswick, ont voté à cinq contre quatre pour la résolution d’amener en réunion extraordinaire, la semaine prochaine, un scénario comprenant une augmentation de la taxe foncière de 7 cents dans les deux quartiers urbains et de 16 cents dans les six quartiers ruraux du territoire.

Le taux de la taxe foncière passerait à 1,58 $ par 100 $ d’évaluation dans ce qui était avant la ville de Tracadie et à 1,07 $ par 100 $ d'évaluation dans les anciens districts des services locaux du Grand Tracadie.

Tracadie

Une partie du centre-ville de Tracadie

Photo : Radio-Canada / René Landry

Cependant, comme le mentionne le maire Denis Losier, l’acceptation de ce budget de plus de 16 millions $ n’est pas encore dans la poche.

Sous la pression des citoyens des quartiers ruraux, des conseillers municipaux qui sont favorables peuvent encore changer d’opinion , prévient-il.

« C’est le pire budget et c’est la pire pression que cela peut mettre sur le dos des conseillers. Comment les citoyens vont-ils comprendre? »

— Une citation de  Denis Losier, maire de Tracadie

Inflation et routes

De cette hausse de 16 cents pour les quartiers ruraux , il y a 7 cents – aussi payé par les quartiers urbains – qui se rapportent directement aux conséquences de l’inflation sur le coût des services (essence, énergie, etc.) et à la contribution de la ville à la commission des services régionaux de la Péninsule acadienne.

Les 9 cents restants s’en vont dans l’entretien des routes dans les quartiers ruraux.

Le maire de Tracadie, Denis Losier

Le maire de Tracadie, Denis Losier

Photo : Radio-Canada

Tracadie a récemment demandé que la province reprenne possession de plus de 200 kilomètres de routes des anciens DSL. Fredericton a refusé pour 2023 dans cet épineux dossier et que la question sera débattue pour 2024.

Le maire Denis Losier a également mentionné que le scénario mis sur la table a été préféré à un autre où la hausse aurait été de 19 cents et un troisième sans hausse de taxe, mais avec un déficit de près de 900 000 $.

« On nous demande de couper, de couper et de couper. Mais si on fait ça, que va-t-il rester à Tracadie? Nos infrastructures sont en fin de vie. Nous avons une salle de spectacles neuve de 6 millions $. Devra-t-on la garder vide? S’il arrive un bris à l’aréna, devra-t-on le fermer? »

— Une citation de  Denis Losier, maire de Tracadie

Dans le contexte où le gouvernement Higgs a annoncé récemment des surplus budgétaires historiques, Denis Losier se demande pourquoi une partie ne servirait pas à aider les municipalités comme la sienne qui seront en difficulté financière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...