•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une quantité record de potasse a circulé au port de Thunder Bay l’été dernier

Le navire Tecumseh dans le port de Thunder Bay en hiver.

La potasse a circulé en quantités records l'été dernier au port de Thunder Bay.

Photo : Radio-Canada / Matt Prokopchuk / CBC

Radio-Canada

Le port de Thunder Bay a vu plus d'un million de tonnes de potasse transiter au cours de l’été 2022, un record en 30 ans.

Ce volume historique est une conséquence de l'invasion russe de l'Ukraine, qui dure depuis des mois.

Au cours de la même période en 2021, environ 413 000 tonnes de potasse ont transité par le port.

La grande différence entre les deux années a été les perturbations de la chaîne d'approvisionnement mondiale, causées par l'invasion et les sanctions subséquentes imposées aux entreprises russes.

Les analystes s'attendent à ce que la demande de potasse canadienne reste élevée pendant un certain temps si le conflit se prolonge.

Le Canada, la Russie et la Biélorussie sont les trois premiers producteurs de potasse au monde, affirme Chris Heikkinen, directeur du développement commercial et des communications du port de Thunder Bay.

Les pays ne se précipitent pas pour acheter de la potasse russe et bélarussienne en ce moment, car il y a des sanctions sur ce produit. Au lieu de cela, la demande de potasse canadienne est montée en flèche, indique-t-il.

La demande de potasse canadienne augmente partout dans le monde, et le port de Thunder Bay sert essentiellement de plaque tournante pour l'acheminement de cette marchandise vers le marché, principalement en Europe et un peu en Amérique du Sud également.

Des marques de forage dans la pierre.

La potasse est utilisée dans l'industrie agricole comme engrais. La Saskatchewan abrite le gisement de potasse le plus connu du monde.

Photo : Reuters / Nayan Sthankiya

Thunder Bay est le seul port de la Voie maritime du Saint-Laurent qui peut exporter de la potasse, précise M. Heikkinen.

Dans la ville, le port possède deux installations qui sont équipées pour manipuler ce produit.

Bien que certains ports de l'Ouest canadien puissent également exporter de la potasse, Thunder Bay ne subit pas la congestion que connaissent ces ports.

Nous avons cette capacité disponible, et c'est dans ces moments-là qu'on voit la valeur de notre port, affirme M. Heikkinen.

Les prix à la baisse

Le marché canadien de la potasse et des engrais a connu une forte croissance cette année en raison du problème de la chaîne d'approvisionnement, causé par la guerre entre la Russie et l'Ukraine.

En mai, l'entreprise Nutrien Ltd. de Saskatoon, le plus grand producteur d'engrais du monde, a déclaré des bénéfices de 1,4 milliard de dollars américains pour le premier trimestre 2022.

Mais on ne sait pas exactement combien de temps cela va durer.

Selon un récent rapport de la Banque Scotia, les prix de la potasse sont en train de chuter à l'échelle mondiale, car la baisse des prix des derniers mois n'a pas suffi à stimuler la demande.

La disponibilité de la potasse a continué de s'améliorer pendant cette même période.

L'été record étant derrière lui, M. Heikkinen ne sait pas si le port de Thunder Bay verra les mêmes expéditions records l'année prochaine, mais il s'attend à ce que le niveau supérieur à la normale se maintienne pendant un certain temps, jusqu'à ce que le marché se stabilise.

Compte tenu du contexte dans lequel nous nous trouvons, vous allez probablement continuer à voir une demande plus élevée de potasse canadienne pendant un certain temps, a-t-il déclaré.

Je me risque à dire que vous ne verrez peut-être pas un volume aussi élevé de potasse passer par Thunder Bay l'année prochaine, car les goulots d'étranglement dans certains autres ports commencent à se résorber. Mais je dirais qu'il est certainement probable que vous voyiez des niveaux élevés ici par rapport à ce qui a été considéré comme normal depuis un certain temps, ajoute-t-il.

Avec les informations de Kris Ketonen, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...