•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Carole Deschênes est nommée mairesse suppléante de la ville de Baie-Comeau

Une femme dans la salle du conseil municipal.

La nouvelle mairesse suppléante de Baie-Comeau, Carole Deschênes, sera en poste jusqu'aux élections partielles en février prochain.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

La conseillère municipale du quartier N.-A. Labrie, Carole Deschênes, reprend les rênes de la ville de Baie-Comeau à titre de mairesse suppléante. Durant les premières heures de son mandat, elle a prévenu la population qu'il y aurait une augmentation plus élevée de l'impôt foncier pour l'année 2023.

Elle prend le relais de l'ex-maire suppléant, Serge Deschênes, qui a démissionné de son poste comme conseiller municipal dimanche, notamment parce que la Commission municipale du Québec (CMQ) a intenté une action en inhabilité contre lui.

La CMQ lui reproche de ne pas avoir habité le territoire de Baie-Comeau depuis au moins 12 mois au moment de déposer sa candidature aux élections municipales le 17 septembre 2021.

Carole Deschênes sera mairesse suppléante à temps plein jusqu'aux élections partielles du poste de maire le 19 février 2023. Elle gardera le titre de mairesse suppléante jusqu'en mai 2023.

« Je vais me libérer et je vais suivre l'agenda de la Municipalité, parce qu'on est vraiment dans un contexte particulier. »

— Une citation de  Carole Deschênes, mairesse remplaçante de Baie-Comeau

Dans ma, vie j'ai toujours été très active, je travaillais à temps plein, j'aidais à la Municipalité, j'avais des activités communautaires bénévoles, donc j'ai encore l'énergie et la santé, raconte Mme Deschênes.

Par ailleurs, le conseil municipal a adopté une résolution pour majorer le salaire des maires suppléants lorsqu'ils sont en poste plus de 21 jours consécutifs.

Le directeur général François Corriveau explique que depuis le départ du maire Yves Montigny, qui est devenu député caquiste de René-Lévesque, la tâche des maires suppléants a augmenté de façon considérable.

On s'est rendu compte d'une certaine iniquité, met de l'avant le directeur général de la Ville.

« Ce n'est pas du tout la même chose que de remplacer un maire absent, un samedi soir, pour aller faire une déclaration à un tapis rouge au cégep. Là, on parle vraiment [d'être en poste] dans la vie de tous les jours. »

— Une citation de  François Corriveau, directeur général de Baie-Comeau

Le règlement sur le traitement des élus municipaux ne prévoyait pas de remplacer un maire dans le cadre d'une démission avant la fin de son mandat, que tout d'un coup le siège devienne vacant puis que l'autre le remplace à 100 $ par semaine, précise-t-il.

Augmentation plus élevée de l'impôt foncier à venir

L'augmentation de l'impôt foncier sera probablement plus élevée que ce que les Baie-Comois et les Baie-Comoises ont connu dans les années précédentes.

Les taxes foncières ont subi une hausse annuelle de 1 % à 2,4 % depuis 2017.

Carole Deschênes assure toutefois que l'augmentation de l'impôt foncier ne sera pas aussi élevée que le taux d'inflation qui se situe autour de 6,7 %.

« Ce n'est pas plus facile à Baie-Comeau que ce l'est ailleurs.  »

— Une citation de  François Corriveau, directeur général de Baie-Comeau

Dans les dernières années, on a fait en sorte de travailler pour ne pas augmenter ou très peu [l'impôt foncier]. Disons qu'on travaille encore très fort, mais ça n'atteindra pas 6,9 %. Mais c'est sûr que ce ne sera pas 2 % non plus, expose la nouvelle mairesse suppléante.

La Ville de Baie-Comeau adoptera son budget de l'année 2023 le 12 décembre prochain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...