•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une bagarre porte ombrage à un tournoi de hockey à Charlottetown

Deux bâtons de hockey se disputent la rondelle entre des patins.

La police de Charlottetown enquête à la suite d'une « plainte pour plusieurs bagarres qui ont eu lieu sur la surface de la patinoire pendant une partie de hockey ».

Photo : Getty Images / Bruce Bennett

Radio-Canada

Un an après un incident à caractère raciste, un tournoi de hockey mineur de Charlottetown est le théâtre d'un autre événement troublant.

Une bagarre a éclaté samedi soir, vers 19 h 30, après un match de calibre AA entre des équipes de joueurs de moins de 18 ans de l’Î.-P.-É. et de la Nouvelle-Écosse au tournoi annuel Early Bird, au Centre Bell Aliant de Charlottetown.

Une vidéo de l’incident montre plusieurs joueurs qui se battent alors que les officiels essaient de les séparer et que les spectateurs crient dans les tribunes. Selon Hockey Î.-P.-É., certains spectateurs ont sauté sur la glace pendant la mêlée.

Une enquête est en cours, selon un communiqué de presse du service de police de Charlottetown, qui fait état d'une plainte pour plusieurs bagarres qui ont eu lieu sur la surface de la patinoire pendant une partie de hockey.

La police ajoute qu’elle étudie les vidéos de l’incident et qu'elle va interroger des témoins afin de déterminer si des accusations seront portées.

Frustration chez Hockey Î.-P.-É.

Cet incident survient un an après que cinq joueurs d’une autre équipe de joueurs de moins de 18 ans de l’Île-du-Prince-Édouard ont fait l’objet d’une enquête et ont été suspendus pour avoir lancé des insultes racistes à un gardien noir de la Nouvelle-Écosse.

Connor Cameron, directeur général de Hockey Î.-P.-É., croit que la culture du hockey doit absolument changer.

Connor Cameron, directeur général de Hockey Î.-P.-É., croit que la culture du hockey doit absolument changer.

Photo : CBC / Zoom

Hockey Î.-P.-É. se demande bien comment arriver à changer la culture du sport.

« C’est presque comme si beaucoup de nos gens – et quand je dis "nos gens", je veux dire nos entraîneurs, nos joueurs et les autres personnes impliquées – avaient oublié le plus grand bien du hockey. »

— Une citation de  Connor Cameron, directeur général de Hockey Î.-P.-É.

En réponse aux incidents à caractère raciste de 2021, Hockey Î.-P.-É. a restructuré le mandat de son comité de discipline et d’éthique et s’est concentré sur l’éducation des joueurs, des entraîneurs et des parents.

Une photo floue de joueurs de hockey.

Plusieurs incidents ont été signalés pendant le tournoi Early Bird en fin de semaine.

Photo : Radio-Canada

Connor Cameron s’est dit très malheureux qu’un autre incident se soit produit au même tournoi cette année.

Nous espérions que le travail acharné que nous avons accompli au cours de la dernière année serait récompensé par une meilleure conduite sur la patinoire. Évidemment, ça n'a pas été le cas dans cette situation, a-t-il déploré.

« Ce genre de chose n’a pas sa place au hockey. C’est évidemment un problème très, très grave. »

— Une citation de  Connor Cameron, directeur général de Hockey Î.-P.-É.

Pas le seul incident du tournoi

Et si la bagarre de samedi soir a été l’incident le plus grave, ça n'a pas été le seul du tournoi. Connor Cameron a dit qu’il y a eu quatre ou cinq incidents lors desquels les entraîneurs ont été expulsés, ce qui a affecté les équipes, dont certains joueurs n'ont que 10 ans.

Je ne peux pas comprendre comment la LNH peut passer une année complète sans qu'un entraîneur soit expulsé, alors que nos entraîneurs ne peuvent pas passer une semaine sans que quelqu’un se fasse jeter dehors. Pour moi, ce n’est pas du hockey, croit M. Cameron.

S’attaquer à la culture du hockey

Hockey Î.-P.-É. mène sa propre enquête interne, mais Connor Cameron soutient que la question la plus vaste consiste à s’attaquer à la culture de la violence dans le sport. Les comportements abusifs des joueurs envers les officiels et les comportements honteux ont atteint un niveau record dans ce sport.

« On a l’impression que c’est trois pas en avant et deux pas en arrière. On fait tout ce beau travail et on se réveille un lundi matin avec quatre ou cinq incidents qui ne devraient jamais se produire. »

— Une citation de  Connor Cameron, directeur général de Hockey Î.-P.-É.

Selon le directeur général de Hockey Î.-P.-É., certaines personnes ont attribué de mauvais comportements à la pandémie de COVID-19 et à d’autres facteurs de stress sociétaux.

Pour moi, ce sont des excuses, regrette-t-il.

Le travail d’équipe, le fait de travailler ensemble pour atteindre un objectif, le fait de sacrifier ses désirs et ses besoins personnels pour le plus grand [bien] de l’équipe, des choses comme celles-là semblent avoir été perdues ici.

D’après un reportage de Shane Ross, CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !