•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Origines de Mary Ellen Turpel-Lafond : les zones d’ombre s’obscurcissent

Mary Ellen Turpel-Lafond.

Mary Ellen Turpel-Lafond a été la directrice du Centre d'histoire et de dialogue sur les pensionnats autochtones auprès de l'Université de la Colombie-Britannique entre 2018 et juin 2022.

Photo : British Columbia Civil Liberties Association

Radio-Canada

Un certificat de naissance obtenu par CBC remet en question les affirmations de Mary Ellen Turpel-Lafond selon lesquelles son père, William Turpel, est Autochtone.

Avocate renommée et championne des droits autochtones au Canada, Mary Ellen Turpel-Lafond a souvent affirmé que son père était un enfant cri de Norway House, situé au Manitoba, qui a été adopté par le Dr William Nicholson Turpel et Eleanor Rhoda Turpel.

Selon Mme Turpel-Lafond, ce processus n’était pas une adoption formelle. Elle n’a toutefois pas fourni de document de preuve jusqu’ici pour appuyer ses revendications.

Un certificat de naissance.

Le certificat de naissance de William Turpel démontre qu'il est né en Colombie-Britannique.

Photo : Bureau de l'état civil de la Colombie-Britannique

Le certificat de naissance de William Turpel, obtenu auprès du Bureau de l'état civil de la Colombie-Britannique, démontre cependant que ce dernier est né en Colombie-Britannique et qu’il est l’enfant biologique de William Nicholson Turpel et Eleanor Turpel. Ces derniers étaient d’origine anglaise.

William Turpel et William Nicholson Turpel.

Le père de Mary Ellen Turpel-Lafond, William Turpel (à gauche), et son grand-père, William Nicholson Turpel (à droite).

Photo : Archives du Manitoba / Fournie par Mary Ellen Turpel-Lafond

Le document signé par Eleanor Turpel et le registraire de district de l’époque démontre que William Loosely Turpel est né à l’hôpital de Victoria le 24 juillet 1929. Loosely est le nom de jeune fille d’Eleanor Turpel.

Des documents révèlent que, en 1932, William Loosely Turpel a été baptisé et qu'un certificat de décès au nom du père de Mary Ellen Turpel-Lafond a aussi été émis en 1987.

Un tableau.

Les détails des documents publics à propos de William Loosely Turpel.

Photo : Radio-Canada

CBC/Radio-Canada a envoyé une copie de ce certificat de naissance à Mary Ellen Turpel-Lafond ainsi qu’une série de questions au sujet de l’adoption de son père, c'est-à-dire l’enfant né à Victoria en 1929 et appelé William Turpel. L'avocate n’a pas répondu à ces questions.

Des doutes sur son passé

Mary Ellen Turpel-Lafond a aussi souvent affirmé qu’elle était née à Norway House, au Manitoba.

Par exemple, quand elle s’est présentée devant le Comité sénatorial permanent des peuples autochtones en 2019, elle a affirmé qu’elle était une personne crie qui est originaire des Prairies.

Déjà en 2007, lors d’une entrevue avec le Victoria Times Colonist, Mary Ellen Turpel-Lafond avait affirmé qu’elle était née dans une communauté autochtone du Manitoba et que sa mère et elle avaient été victimes de violence de la part de son père alcoolique, William Turpel.

Des documents publics indiquent cependant qu’elle est née à Niagara Falls, en Ontario. Des relevés des votes au niveau fédéral indiquent aussi que ses parents habitaient en Ontario en 1962, en 1963 et en 1968. Mary Ellen Turpel-Lafond est née en février 1963.

L’annuaire scolaire d’une école secondaire à Niagara Falls indique aussi que cette dernière était l’une de ses élèves en 1977.

Des cousins de Mary Ellen Turpel-Lafond ainsi que son ex-mari, Mark Austin, affirment eux aussi qu’elle est née à Niagara Falls.

Mark Austin assure qu’il a vu le certificat de naissance de son ex-femme de ses propres yeux quand ils ont rempli des documents pour formaliser leur mariage.

« Le certificat de naissance démontre qu’elle est née dans un hôpital à St Catharines qui se trouve tout près de Niagara Falls. »

— Une citation de  Mark Austin, ex-mari de Mary Ellen Turpel-Lafond

Malgré les zones d’ombre autour des origines autochtones de Mary Ellen Turpel-Lafond, Mark Austin estime qu’il est important de reconnaître le bon travail qu’elle a fait en faveur de la cause des Autochtones au Canada.

L'ancien chef de Norway House ne se souvient pas d'elle

L’ancien chef et conseiller auprès de la communauté de Norway House au Manitoba, Ron Evans, affirme pour sa part qu’il est né dans cette communauté et qu’il n’a jamais entendu parler des Turpel.

Je suis né en 1957 et je suis sûr que [si elle avait vécu à Norway House] je l’aurai croisée quelque part, dit-il. Nous n’avons pas de Turpel sur notre liste de membres.

CBC/Radio-Canada a tenté de rejoindre Mary Ellen Turpel-Lafond pour confirmer si elle est née à Norway House ou à Niagara Falls, mais cette dernière n’a pas donné suite à ces demandes.

Avec les informations de Geoff Leo

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !