•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire suppléant de Baie-Comeau, Serge Deschênes, quitte la vie politique

Serge Deschênes se tient debout dans la salle où se tiennent les séances du conseil municipal de Baie-Comeau.

Serge Deschênes était pressenti pour accéder à la mairie pour remplacer Yves Montigny qui a été élu comme député en octobre.

Photo : Radio-Canada / Camille Lacroix

Le conseiller municipal et maire suppléant pour la Ville de Baie-Comeau, Serge Deschênes, a démissionné de son poste dimanche. La Commission municipale du Québec (CMQ) a intenté une action en inhabilité contre lui, puisqu’il ne répondait pas aux critères d’éligibilité.

Dans un communiqué de presse, Serge Deschênes dit avoir acquiescé à la procédure en démissionnant. La CMQ lui reproche de ne pas avoir habité le territoire de Baie-Comeau depuis au moins 12 mois au moment de déposer sa candidature comme conseiller aux élections municipales, soit en date du 17 septembre 2021.

J'ai déposé ma déclaration de candidature en ayant la certitude que j'avais la légitimité pour le faire, assure Serge Deschênes dans son communiqué. Il dit avoir acquiescé à la procédure pour éviter des frais aux citoyens.

Serge Deschênes a été élu maire de Pointe-aux-Outardes en 2017 avant de démissionner au printemps 2021, pour venir s’installer à Baie-Comeau.

Isabelle Rivoal pose devant une bibliothèque.

Isabelle Rivoal est porte-parole de la Commission municipale du Québec.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté de Isabelle Rivoal

Le juge de la Cour supérieure rendra une décision le 1er décembre. S’il est jugé inhabile, Serge Deschênes ne pourra pas se présenter à des élections municipales jusqu’en novembre 2025, comme l’explique la porte-parole de la Commission, Isabelle Rivoal.

Une fois cette enquête menée, cette action a été intentée à la Cour supérieure et c’est à elle, au juge, de rendre une décision en ce sens ou pas et en date du 1er décembre prochain, souligne Isabelle Rivoal en entrevue téléphonique.

En soutien à sa conjointe

Le conseiller municipal était pressenti pour le poste de maire afin de remplacer Yves Montigny, élu député de René-Lévesque. Serge Deschênes avait jusqu’ici évoqué son droit de réserve avant de se prononcer sur son avenir, lui qui occupait les fonctions de maire suppléant.

Toujours dans son communiqué. M. Deschênes annonce qu’il renonce à présenter sa candidature à la mairie pour prendre soin de sa conjointe, qui a reçu un diagnostic de cancer. Serge Deschênes précise que cette situation a grandement pesé dans la balance au regard de sa décision de quitter la vie politique.

Malgré qu'elle m'encourageait toujours à me présenter à la mairie, à l'évidence son état de santé devenait le facteur le plus déterminant dans ma décision, explique-t-il.

Les élus municipaux choisiront lundi soir, lors d’une séance du conseil, la personne qui prendra le relais au poste de maire suppléant d’ici les élections municipales du 19 février prochain. Des élections partielles à des postes de conseillers pourraient aussi avoir lieu à cette date. Le conseiller Sébastien Langlois a déjà montré son intérêt pour poser sa candidature à la mairie. L’ancien député de René-Lévesque Martin Ouellet avait également signifié un intérêt.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...