•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens mobilisés pour l’élection partielle du Canton de Melbourne

Un panneau devant un bâtiment où il est inscrit : Canton de Melbourne.

C'était jour de vote par anticipation dimanche dans le Canton de Melbourne.

Photo : Radio-Canada / Yannick Cournoyer

Radio-Canada

Dans le Canton de Melbourne, rarement une élection partielle a suscité autant d'intérêt. Ce sont huit candidats qui aspirent au poste de conseillers aux sièges numéro 4 et 5. Plusieurs d’entre eux sont des jeunes, prêts à s'impliquer.

Sur une population comptant 1114 personnes, ce sont 928 citoyens qui sont appelés aux urnes pour remplacer Maureen Murphy et Simon Langeveld. Avec quatre candidats à chacun des deux sièges, l'engouement est réel.

Les autres années où il y avait des élections générales, les gens revenaient et ils étaient rentrés dans leur siège par acclamation, explique la présidente des élections, Cindy Jones.

Au cours de la journée de dimanche, plusieurs personnes avaient déjà voté par anticipation pour l'un des huit candidats.

« Je veux représenter les fermiers. Je viens d'une famille d'agriculture aussi. Je veux représenter les jeunes familles, les loisirs. Je veux que ça continue à évoluer comme municipalité, la propreté, le plus possible être une municipalité verte.  »

— Une citation de  Sean Boersen, candidat au siège numéro 5

Sean Boersen, Emmanuelle Germanini-Laval, Harold Stalker et Sean St-Hilaire convoitent le siège numéro 5. Ces derniers ont déjà des idées pour améliorer la vie des citoyens.

« La première chose que j'aimerais peut-être faire, c'est de voir avec la municipalité si c'est possible d'avoir de l'aide pour les familles qui veulent se brancher à l'internet haute vitesse. Ça vient de passer dans la municipalité, mais ce n'est pas très accessible pour tout le monde en ce moment.  »

— Une citation de  Sean St-Hilaire, candidat au siège numéro 5

D’autres jeunes se présentent également au siège numéro 4 ; David Paterson fait la lutte à Paul-Antoine Lepage, Audrey Morneau et Steven Rousseau.

« Ça donne plus d'intérêt. C'est rendu peut-être un peu plus jeune que dans le temps à Melbourne. Il y a beaucoup de jeunes familles et on dirait qu'il y a un petit changement là-bas. C'est du monde jeune ce qui va amener différentes idées, une nouvelle génération dans le fond. »

— Une citation de  David Paterson, candidat au siège numéro 4

S'il est élu, Steven Rousseau souhaite participer avec la municipalité à la transition énergétique.

« Je pourrais aider le village à encadrer la pratique de mettre des panneaux solaires, de générer de l'énergie, garder le monde ici. Aussi en voiture électrique, à un moment donné avec des panneaux solaires, on fait notre propre énergie. Ça fait que c’est vraiment bien.  »

— Une citation de  Steven Rousseau, candidat au siège numéro 4

Une neuvième candidate, Myriam Beaulieu, devait se présenter au siège numéro 4, mais cette dernière a changé ses plans à la dernière minute. Les élections aux sièges 4 et 5 auront lieu dimanche prochain, à l'Hôtel de Ville.

D’après le reportage de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...