•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au Labrador, le manque de facteurs perturbe la livraison du courrier

Des résidents doivent aller chercher eux-mêmes leur courrier.

Une femme en vêtements d'hiver aux couleurs de Postes Canada marche dans la neige et s'approche de boîtes à lettres communautaires.

Selon le syndicat, Postes Canada a commencé bien trop tard son processus habituel d’embauche d'employés saisonniers.

Photo : La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Radio-Canada

À Labrador City, des résidents doivent eux-mêmes aller chercher leur courrier, car Postes Canada manque de personnel pour le leur livrer.

C’est un manque de planification de la part de Postes Canada qui cause ces désagréments aux citoyens, affirme Jeff Callaghan, directeur national du Syndicat des travailleurs et travailleuses de la poste (STTP) pour la région atlantique.

Il affirme que le processus d’embauche des employés saisonniers, qui commence habituellement en août, a débuté trop tard.

De plus, il s’explique mal qu’il y ait un manque de personnel alors que plusieurs Labradoriens ont indiqué à CBC à Terre-Neuve-et-Labrador avoir postulé pour ces emplois saisonniers sans jamais avoir eu de nouvelles.

Selon Jeff Callaghan, ces postes saisonniers attirent toujours des candidats, car c’est une bonne manière de commencer une carrière à Postes Canada.

Dans une déclaration écrite, Postes Canada a indiqué avoir finalement engagé de nouveaux employés temporaires ainsi qu’un facteur, qui sera employé permanent.

Nous sommes heureux de l’apprendre, dit Jeff Callaghan, du syndicat. Ça aurait dû se produire bien plus tôt. Les résidents de Labrador City n’auraient pas été privés par moments de la livraison à domicile du courrier. C’est inexcusable.

Postes Canada affirme que désormais, grâce à ces nouvelles embauches, la livraison du courrier se fera environ quatre jours par semaine à Labrador City.

La société d’État précise que les récents problèmes de main-d’œuvre n’ont pas perturbé la livraison des colis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...