•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La C.-B. retire discrètement l’obligation d’isolement en cas de test positif à la COVID-19

La médecin-hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, lors d'un point de presse.

La médecin-hygiéniste en chef de la Colombie-Britannique, Bonnie Henry, a abordé la question lors d'un point de presse sur les virus respiratoires mercredi, sans clairement annoncer que ceux qui étaient positifs à la COVID-19 n'étaient plus tenus de s'isoler du tout.

Photo : Radio-Canada / Mike McArthur

Radio-Canada

Les Britanno-Colombiens ne sont plus tenus de s’isoler s'ils sont positifs à la COVID-19. Le Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique (BCCDC) a mis à jour ses directives concernant l’isolement obligatoire jeudi, sans que le gouvernement ait fait d’annonce officielle à ce sujet.

Jusqu’alors, il était obligatoire dans la province que les personnes complètement vaccinées contre la COVID-19 s’isolent pendant cinq jours, et jusqu’à l'amélioration de leurs symptômes, ou qu’elles se sentent suffisamment en forme pour prendre part à leurs activités quotidiennes habituelles, si elles obtenaient un test positif.

Depuis jeudi, ces directives ne sont plus obligatoires, mais recommandées, d’après le BCCDC. Il est important que ceux qui ont des symptômes de la COVID-19 restent à la maison autant que possible pour éviter la propagation du virus, jusqu’à l’amélioration de leurs symptômes, peut-on y lire.

Aucun communiqué de presse n’a été publié à ce sujet et les autorités sanitaires provinciales n’ont pas non plus fait d’annonce ciblée.

Mercredi, lors d'un point de presse sur les virus respiratoires, la Dre Bonnie Henry a par contre affirmé qu’il n’était désormais plus possible de différencier les symptômes de la COVID-19 des autres virus, alors que le Canada est plongé dans une épidémie de grippe.

L’une des choses qu’on avait en place pendant longtemps, c’était de dire que si vous avez la COVID-19, vous devez rester à la maison pendant cinq jours. Ce n’est plus nécessaire dans ces circonstances, a-t-elle expliqué.

Si vous avez des symptômes de virus respiratoires, il est recommandé de rester à la maison et de limiter ses contacts étroits avec les autres jusqu’à ce que vous n’ayez plus de fièvre ou que vous vous sentiez suffisamment en forme pour prendre part à vos activités quotidiennes habituelles, a-t-elle ajouté.

C’est difficile de les différencier et ça n’a pas vraiment d’impact en matière de risque pour les autres, mais on doit faire attention.

Les autorités sanitaires ont affirmé qu’elles surveillaient attentivement la recrudescence des infections respiratoires dans la province et la situation en Ontario, qui pourrait servir d’indicateur de la tendance en Colombie-Britannique.

La santé publique n’envisage toutefois pas pour l’instant de modifier les règles sur le port du masque dans les lieux publics de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !