•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le film acadien Croque-mort. C’est beau la vie! se distingue au FICFA 2022

Une usine de fabrication de cercueils.

Le film « Croque-mort. C'est beau la vie! », du réalisateur Georges Hannan, a remporté le prix La Vague Léonard-Forest de la meilleure œuvre acadienne, moyen ou long métrage, au 36e FICFA. Ci-dessus : une scène tirée du film montrant l'usine de fabrication de cercueils Victoriaville & Co.

Photo : Office national du film du Canada

Radio-Canada

Le film Croque-mort. C'est beau la vie!, une production de l’ONF réalisée par Georges Hannan, a remporté le prix La Vague Léonard-Forest de la meilleure œuvre acadienne, moyen ou long métrage, présentée au 36e Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA).

La remise des prix attribués par des jurés a eu lieu jeudi soir à Moncton, au Centre culturel Aberdeen. Georges Hannan dit être très touché par cette reconnaissance de ses pairs.

Quand même, ça fait longtemps que je suis à Moncton dans cette industrie-là, et de se faire reconnaître par ses pairs, par un jury, ça n'a pas dû être facile parce que cette année, il y avait une brochette de films acadiens. Je n’ai jamais vu un niveau de qualité comme ça, affirme M. Hannan.

Marie-Andrée Leblond tend son micro à Georges Hannan.

La journaliste Marie-Andrée Leblond recueille les commentaires du réalisateur Georges Hannan, dont le film sur les croque-morts et la vie est primé au FICFA 2022.

Photo : Radio-Canada

Son film transporte le public dans le milieu des pompes funèbres. M. Hannan en donne un aperçu : C’est un film touchant et drôle. Ce sont quand même deux choses qui ne vont pas beaucoup ensemble. Comment j’ai commencé et pourquoi j’ai fait un film sur les morts? Je ne le sais pas. C’est la question que tout le monde me pose. Un jour, peut-être que j’aurai la réponse.

« J’aime beaucoup faire des films sur les gens, donner la parole à des gens qui n’ont pas la parole ordinairement. »

— Une citation de  Georges Hannan, réalisateur

Voici les gagnants des autres prix décernés jeudi soir :

  • La Vague du meilleur moyen ou long métrage documentaire : Les Années Super 8, des réalisateurs Annie Ernaux et David Ernaux-Briot (France);
  • La Vague Unis TV du meilleur long métrage de fiction canadien : Rosie, de Gail Maurice (Ontario);
  • La Vague du meilleur long métrage de fiction internationale : Close, de Lukas Dhont (Belgique/France);
  • La Vague du meilleur court métrage acadien ACIC/ONF : GENDRBENDR, de Joe Nadeau;
  • La Vague du meilleur court métrage canadien : Padaoxe, d’Aimé Majeau Beauchamp (Québec);
  • La Vague du meilleur court métrage international : Fairplay, de Zoel Aeschbacher (France).

Trois jurys comprenant chacun trois professionnels du domaine artistique ont sélectionné les gagnants des sept prix.

Le FICFA se poursuit vendredi. Le prix du public sera attribué à la suite d’un vote populaire qui se termine dans la soirée.

Avec des renseignements de Marie-Andrée Leblond

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !