•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La boulangerie KUB poursuivie en justice pour 34 000 $ deux jours avant de fermer

Une boulangerie.

Prairie Flour Mills, qui fabrique de la farine, a déposé une plainte contre la boulangerie Kucher’s Ukrainian Bakery le 10 novembre.

Photo : Radio-Canada / Warren Kay

La boulangerie Kucher's Ukrainian Bakery (KUB), qui a fermé subitement ses portes mercredi, avait été attaquée en justice quelques jours plus tôt par un fournisseur de farine pour des factures impayées de plus de 34 000 $.

Selon des documents judiciaires déposés le 10 novembre, Prairie Flour Mills, une entreprise qui fabrique et vend de la farine, réclame 34 129,60 $ aux propriétaires de KUB pour 17 livraisons de farine ayant eu lieu entre le mois de juin et le mois d’août 2021.

Les montants des factures indiqués dans les documents s’échelonnent de 1314 $ à 2809 $.

Aux alentours du mois de juin 2021, Prairie Flour Mills et KUB ont conclu une entente selon laquelle, de temps à autre et selon les requêtes de KUB, Prairie Flour Mills fournirait des quantités commerciales de farine, peut-on lire dans la plainte déposée par le fabricant de farine.

Entre juin et août 2021, KUB a fait 17 commandes différentes de farine, avec des quantités diverses, et chacune a été honorée par Prairie Flour Mills, poursuit la plainte. Au final, le total des factures s'élevait à 36 129,60 $.

KUB aurait payé seulement 2000 $

La boulangerie aurait, par la suite, payé en partie certaines des factures en suspens. En janvier [2022] KUB a fait deux paiements de 250 $ chacun. Aux alentours du 7 mars, KUB a procédé à un autre paiement de 500 $. Finalement, aux alentours du 6 juin, KUB a effectué un dernier paiement de 1000 $, affirme la plainte.

Par conséquent, Prairie Flour Mills affirme qu’il reste à payer 34 129,60 $ par KUB, en plus des pénalités de retard fixées à 2 % par mois pour chaque facture.

Toujours selon les documents de cours, la plainte aurait été remise en mains propres à Ross Einfield, l’un des gestionnaires de la boulangerie, le 14 novembre, soit deux jours avant la fermeture soudaine du commerce.

La boulangerie ukrainienne aurait eu 100 ans l’an prochain. Ross Einfield, qui gérait la boulangerie avec son frère et sa sœur, avait affirmé que la pandémie de COVID-19, la guerre en Ukraine et la difficulté à recruter des employés avaient contribué à la fermeture.

Trente employés ont perdu leur emploi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...