•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta célèbre Louis Riel, un « défenseur des marginalisés »

Photo d'archive de Louis Riel et des photos montrant des danseurs, une violoniste et la foule rassemblée à la rotonde de l'Assemblée législative.

La musique et la danse traditionnelle étaient à l'honneur à l'Assemblée législative de l'Alberta.

Photo : Radio-Canada / François Joly

Les Métis et le gouvernement de l’Alberta ont souligné mercredi le 137e anniversaire de la pendaison de Louis Riel. La cérémonie se déroulait au moment où a lieu un référendum sur l'adoption de la constitution de la Nation métisse de l'Alberta.

La rotonde de l’Assemblée législative vibrait, mercredi, au rythme de la gigue et de la musique traditionnelle.

Cette célébration de la culture métisse était cependant aussi une occasion de rappeler les années sombres de ce peuple aux origines européennes et autochtones.

Pendant plusieurs décennies après la rébellion et l’exécution de Louis Riel en 1885, de nombreux Métis ont été forcés de cacher leur identité de peur d’être perçus comme des traîtres par la majorité canadienne-anglaise.

Les mentalités ont cependant bien changé depuis, au point où la représentante de la Couronne en Alberta, la lieutenante-gouverneure Salma Lakhani, le dépeint aujourd'hui comme un défenseur des droits des minorités.

Les principes et les droits pour lesquels l’extraordinaire Louis Riel s’est battu et est mort sont plus importants que jamais.

Une citation de Salma Lakhani, lieutenante-gouverneure de l’Alberta

Le président de l’Assemblée législative, Nathan Cooper, a aussi défendu l’héritage de l’ancien leader métis. Son héritage est préservé aujourd’hui par tous ceux qui défendent les droits des plus vulnérables.

Cette reconnaissance vient à point pour la présidente de la Nation métisse de l’Alberta, Audrey Poitrois. Tous nos enfants devraient apprendre la vraie histoire du Canada, incluant l’histoire des Métis, a-t-elle ajouté.

Si la culture métisse perdure aujourd’hui, l'usage de la langue française, lui, a pratiquement disparu pour bien des descendants de Louis Riel.

Audrey Poitras, devant un micro.

Pour Audrey Poitras, le projet de constitution est une continuation du rêve de Louis Riel.

Photo : Radio-Canada

Même s'ils ne partagent plus une langue commune, le président de l'Association canadienne-française de l’Alberta, Pierre Asselin, voit des parallèles entre le combat des francophones et le référendum présentement en cours pour adopter la première constitution de la Nation métisse de l'Alberta.

Tout groupe qui milite pour se faire reconnaître dans le récit constitutionnel qui n'est pas le récit dominant, on supporte et c'est un groupe qu'on voit qui fait du très bon travail à cet égard.

Une citation de Pierre Asselin, président de l'Association canadienne-française de l’Alberta

Le référendum se poursuit jusqu'à la fin du mois et doit permettre à la nation métisse de se doter de ses propres lois et de gérer ses propres programmes sociaux.

Audrey Poitras affirme qu'il permet de réaliser le rêve de Louis Riel, et ce, même si certains groupes métis s'y opposent en affirmant que la constitution ne protège pas les Métis qui ne sont pas officiellement membres de la Nation.

Si vous avez des raisons légitimes de vous opposer, allez voter contre, mais participez au processus démocratique, répond-elle.

Si le projet de constitution est entériné, la prochaine étape sera d'adopter les règles qui détermineront comment seront élus les prochains dirigeants de la Nation métisse. Une étape de plus dans le processus d'autodétermination que défendait Louis Riel il y a 137 ans.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Alberta

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Alberta.